Netflix utiliserait en moyenne 15 % de la bande passante Internet mondiale

Avec des pics qui atteignent les 40 % pour le géant du streaming.

Dustin et ses amis dans Stranger Things, gros carton de Netflix.

Le streaming vidéo, ça consomme beaucoup. En témoigne la dernière étude de la société Sandvine. L’entreprise californienne vient de publier son rapport annuel fondé sur les statistiques relatives à la consommation des principaux services Internet à l’échelle mondiale. Et sans trop de surprises, la plateforme américaine Netflix et le géant de la vidéo de Google, YouTube, arrivent largement en tête du classement.

Publicité

Mais plus que la hiérarchie, c’est la répartition qui étonne. Même si les deux géants ont déjà tenté de diminuer considérablement la consommation de bande passante, leurs efforts tardent à se faire sentir. Ainsi, Netflix ne représenterait pas moins de 15 % de la bande passante Internet mondiale en moyenne, avec des pics d’utilisation qui atteignent les 40 % ! À titre de comparaison, l’ensemble des vidéos mondiales intégrées aux sites Web utilise environ 13 % de cette même bande passante. YouTube en réquisitionne quant à lui 13,4 %.

Si ces chiffres peuvent sembler hallucinants, Sandvine tient à relativiser. Selon la boîte américaine, Netflix parvient à limiter la casse grâce à “un système de compression ultra-performant” et considère cette consommation comme “raisonnable”. Mais bon, ça fait quand même flipper Dustin.

Par Guillaume Narduzzi, publié le 03/10/2018

Pour vous :