AccueilCinéma

Natalie Portman n'ira pas récupérer un prix en Israël, à cause des "récents événements affligeants"

Publié le

par Lucille Bion

( Thor @ Marvel )

En désaccord avec la politique du pays, Natalie Portman refuse de se déplacer en Israël où "le prix Nobel juif" l’attendait lors de la cérémonie du prix Genesis.

<em>Thor.</em> (© Marvel)

Tous les ans, avec le prix Genesis, Israël célèbre une personne d’exception qui grâce à son parcours et son engagement fait honneur à la communauté juive et à ses valeurs. Le 7 novembre dernier, la comédienne a été désignée comme la perle rare et s’apprêtait à rejoindre la génération inspirante du peuple juif, rapporte The Times of Israël.

Elle s’apprêtait donc à recevoir ce prix et 1 million de dollars. Un communiqué annonçait également que cette somme serait reversée à des organisations féministes liées aux secteurs de l’éducation, du progrès économique, de la santé et de la sécurité.

Mais Natalie Portman a renoncé à se déplacer pour recevoir le prix, le 28 prochain. Selon elle, les "événements récents" qui se sont déroulés dans le pays sont "affligeants", rapporte 20 Minutes. L'actrice, née à Jérusalem, ne désigne pas clairement les événements en question, mais 20 Minutes croit savoir qu’il s'agit des récentes manifestations à la frontière entre Gaza et Israël, qui ont causé de grandes pertes humaines.

La Genesis Prize Foundation, prise de court par cette nouvelle, a donc décidé d’annuler la cérémonie et semble prendre de nouvelles mesures pour les années à venir :

"Madame Portman est une actrice accomplie, une activiste sociale engagée et un être humain merveilleux. Le personnel de la Fondation a aimé apprendre à la connaître au cours des six derniers mois, admire son humanité et respecte son droit d’être en désaccord public avec la politique du gouvernement d’Israël.

Cependant, nous sommes très attristés qu’elle ait décidé de ne pas assister à la cérémonie du prix Genesis à Jérusalem pour des raisons politiques. Nous craignons que la décision de madame Portman ne politise notre initiative philanthropique."

À voir aussi sur konbini :