Des mutants, des clones et des chats moches : voici les 5 plus gros flops de 2019

5 films qui ont complètement raté leur sortie.

Nous vous parlions ce lundi 27 avril des retombées économiques du dernier Star Wars, franchement décevantes. Mais il y a eu bien pire pour Disney : pour l’année de son acquisition de la 20th Century Fox, un film lui a fait perdre plus de 130 millions. Un cas loin d’être isolé comme nous le montre Deadline.

Lors de son étude approfondie du box-office de l’année précédente qu’effectue tous les ans le média ciné américain, le site s’est concentré sur les plus grands succès, mais aussi les vrais échecs. Plus que des films qui ont eu un box-office ridiculement bas, on parle plutôt ici de ces blockbusters qui ont coûté cher aux studios et n’ont pas été du tout rentables.

Publicité

Ce fut par exemple le cas du dernier X-Men : Dark Phœnix, qui est le premier du podium avec une perte estimée de 133 millions de dollars pour la Fox/Disney. Une non-surprise pour le quatrième volet du reboot de la franchise phare de la Fox, qui avait déçu les fans avec Apocalypse et qui n’a pas réussi à récupérer tous les fans, ce qui emmerde franchement Disney qui ne semble pas savoir quoi faire de la franchise.

Avec 252 millions de dollars au box-office (un score extrêmement bas) pour un budget de 200 millions, ça sentait déjà mauvais — pour rappel, pour un blockbuster de cet acabit, le studio utilise presque le double du budget en marketing pour faire parler de son film avant sa sortie en salles. Il s’agit du plus mauvais score pour un film X-Men. Autant dire qu’on sentait venir la catastrophe industrielle, mais peut-être pas à ce point-là.

Néanmoins, il n’est pas le seul. Terminator : Dark Fate, énième suite vraiment pas indispensable, a quant à lui fait perdre 122 millions de dollars à la Fox (oui, encore eux…). Il n’avait rapporté que 261 millions de dollars — soit moitié moins que son prédécesseur, pourtant lui aussi mauvais, Genisys —, pour un budget estimé à 190 millions.

Publicité

Sans surprise, Cats a également fait beaucoup de mal à son studio, ici Universal, lui faisant perdre 113 millions de dollars. On parle quand même d’un box-office dépassant difficilement les 75 millions de dollars pour un budget allant de 80 à 100 millions — et c’est sans parler des critiques catastrophiques. De même pour l’ambitieux Gemini Man d’Ang Lee, qui a fait perdre 111 millions de dollars à la Paramount (budget de 138 millions, box-office de 173,5 millions de dollars). Un échec rare pour Will Smith, habituellement roi du box-office.

Enfin, plus triste : le film d’animation Missing Link, du même studio que l’excellent Kubo et l’Armure magique, a lui aussi fait perdre 101 millions de dollars à Laika. Son Golden Globe du meilleur film d’animation n’a pas suffi à ramener du monde en salles, puisqu’il n’a rapporté à travers le monde que 26 millions de dollars.

Peut-être est-il temps de se poser des questions sur de tels échecs, et leurs raisons. Peut-être que le public en a marre des blockbusters bêtes et méchants, des mauvaises suites ? Peut-être en a-t-il marre qu’on le prenne pour une prune ?  

Publicité

À lire également -> Films médiocres, flops au box-office : serait-ce la fin des blockbusters "moyens" ?

Par Arthur Cios, publié le 28/04/2020