AccueilCinéma

Vidéo : la scène d'ouverture de Mulan est disponible et elle promet un tout nouvel univers

Publié le

par Manon Marcillat

(© Disney)

Le Mulan de 2020 est bel et bien un film de guerre.

Frappé de plein fouet par la crise du coronavirus, le désormais controversé remake de Mulan par Niki Caro s’est vu privé de sorties dans les salles obscures. Il a donc migré le 4 septembre dernier sur Disney+, à l’exception de la France, moyennant une somme non négligeable (29,90 dollars aux États-Unis).

Les plus patients pourront voir le film gratuitement s’ils attendent le 4 décembre, date de la mise en ligne du film sur Disney+ en France, où les abonnés de la plateforme de la firme aux grandes oreilles pourront alors profiter du film gratuitement.

Pour faire patienter ceux qui ne souhaiteraient pas débourser près de 30 dollars pour voir le film sur leur écran d’ordinateur et pour teaser la mise en ligne prochaine du film, Disney vient de partager la scène d’ouverture de Mulan sur YouTube.

Une introduction haute en couleur qui résume bien l’ambition du film et de sa réalisatrice, celle de proposer au public une version beaucoup plus réaliste de La Ballade de Mulan, le poème chinois du Ve siècle qui a inspiré le dessin animé de 1998.

En effet, il faudra moins de cinq minutes de film à Mulan, présentée comme une petite fille aventureuse et courageuse dans cette scène d’introduction, pour se décider à partir au combat à la place de son père, suite à l’attaque non pas des Huns mais "d’envahisseurs du Nord".

Une nouvelle preuve que ce remake est bel est bien un film de guerre, "un festival d’arts martiaux au féminin" comme l’a présenté sa réalisatrice, qui se concentrera surtout sur le combat de Mulan. Fille unique dans le dessin animé, elle a désormais une sœur mais se voit privée de sa mignonne grand-mère.

Niki Caro avait annoncé qu’elle prendrait quelques libertés scénaristiques quant au dessin animé original. Ainsi, la mythique scène du bain est ici réduite à un rapide rituel de préparation de l’héroïne. Les chansons, pourtant cultes, du dessin animé ont été exclues ou revisitées mais on reconnaît la version instrumentale d'"Honneur à tous".

Une introduction déstabilisante pour l’enfant qui sommeille en nous mais prometteuse d’un remake ambitieux.

À voir aussi sur konbini :