AccueilCinéma

Les Monty Python déterrent des cartoons écartés de Sacré Graal !

Publié le

par Théo Chapuis

Sorti en 1975, Sacré Graal ! des Monty Python n'a pas dévoilé tous ses secrets. Terry Gilliam a dévoilé sur YouTube des cartoons non retenus au final cut.

Un géant monté sur un cul à l'attaque d'une forteresse : vous êtes bien dans la tête de Terry Gilliam (Capture d'écran )

"You don't frighten us, English pig-dogs! Go and boil your bottoms, sons of a silly person! I blow my nose at you, so-called Ah-thoor Keeng, you and all your silly English K-n-n-n-n-n-n-n-niggits! [...] I don't want to talk to you no more, you empty-headed animal food trough wiper! I fart in your general direction! Your mother was a hamster and your father smelt of elderberries!"

Non, ne comptez pas sur nous pour traduire cette bordée d'insultes qu'un sale et grossier garde français envoie à l'adresse du roi Arthur dans Monty Python and the Holy Grail, ou Sacré Graal ! en français. Premier chef-d'œuvre cinématographique de la troupe la plus absurde de la télévision britannique (car il y en aura d'autres), ce long métrage de 1975 est à ce jour la plus tordante des adaptations de la légende des chevaliers de la Table ronde.

Fidèles à leurs habitudes d'écriture à la BBC, les six membres des Monty Python se répartissent le travail et distribuent les rôles. A Graham Chapman l'honneur de se glisser dans la peau du monarque, à Eric Idle les rôles les plus lyriques, à John Cleese les plus raides et à Michael Palin les plus candides. Terry Gilliam, outre la réalisation, héritera des animations à glisser entre les scènes, sa spécialité qui fait le bonheur des fans de la troupe depuis le début du Flying Circus.

"C'est de la radio avec des images"

A l'occasion d'une réédition en Blu-Ray de cette pépite du cinéma d'outre-Manche, ce bon vieux Terry Gilliam a retrouvé des animations qui n'ont pas été retenues au final cut et les incorporera à la nouvelle sortie. Pour fêter ça, un extrait commenté par le maître lui-même a atterri sur YouTube.

Dans celui-ci, il révèle que son inspiration pour ces petits crobards d'inspiration médiévale proviennent d'un livre nommé Illustrations in the Margins of Medieval Manuscripts, dont il ajoute qu'on ne le trouve pas dans n'importe quelle bibliothèque, avis aux fans. Dans cette vidéo complètement braque, où on entend également la voix d'Eric Idle intervenir parfois, Gilliam explique l'essence de son travail à l'époque avec une voix dramatique et concernée. Admirateurs des Monty Python, vous ne serez pas pris de court. Morceaux choisis :

Ce n'est pas du cinéma. Ce n'est pas un cartoon. Ce n'est même pas de la télévision. C'est de la radio. De la radio avec des images [...]

Une fois de plus, je tiens à le redire, ce film tourne avant tout autour du thème de la violence [...]

Je ne sais pas pourquoi j'ai toujours été fasciné par les escargots. Peut-être sont-ils à la fois spongieux et repoussants, mais sur leur coquille il y a cette ma-a-a-a-agnifique spirale. Ce qui en fait des morceaux de viande assez stupides [...]

Rappelez-vous que je ne suis pas payé pour faire ce commentaire, c'est pour cela que le résultat pâtit d'une grande pauvreté d'information [...]

Je suis un cinéaste célèbre, je n'ai pas à rester assis ici à vous parler, bande d'idiots, vous qui mettez de l'argent dans la même vieille merde [...]

Ça n'a pas de sens ? Peu importe. Des nouvelles des Monty Python, c'est toujours un plaisir.

À voir aussi sur konbini :