AccueilCinéma

Monster Hunt, l'improbable blockbuster qui cartonne en Chine

Publié le

par Arthur Cios

Monster Hunt est un film historique pour la Chine, une machine à péter les records, où l'on voit un homme accoucher d'un monstre radis blanc, futur roi apportant la paix entre monstres et humains. 

Que connait-on du cinéma en Chine ? On ne parle pas du cinéma chinois/taïwanais/hongkongais (on regroupe généralement les trois pour parler du cinéma chinois) mais bien du cinéma en Chine. Parce que niveau film, la plupart d'entre nous ne connaissent que Tigre et Dragon et quelques autres titres – d'arts martiaux, ou d'action principalement –, avec en tête les noms de John Woo ou d'Ang Lee. Sauf que ce cinéma n'est pas celui qui cartonne le plus à la maison mère.

Alors quels sont les films qui font péter le box-office en Chine, en dehors des blockbusters américains ? Avez-vous entendu parler de Monster Hunt ? Sorti le 16 juillet, ce film d'aventure fantaisiste mêlant animation 3D et live action est en train de truster les cinémas de l'Empire du Milieu comme aucun long métrage chinois ne l'avait fait auparavant. On parle ici de 211 millions de dollars récoltés en deux semaines.

Des monstres et un radis blanc

Dans un contexte post-guerre civile entre humains et monstres, un homme, Tianyin, accouche d'un bébé monstre qui, d'après la bande-annonce, "ressemble à un radis blanc". Pendant que les deux camps s'apprêtent à se réaffronter, le petit radis semble être le nouveau roi, celui qui apportera la paix.

À l'heure du spectaculaire poussif des créatures sur grand écran, le film nous présente des monstres plus proches de l'esthétique de Dragons. Ce qui est en soi peu étonnant, vu qu'on trouve à la réalisation Raman Hui, le papa de Shrek. À cela s'ajoutent les chorégraphies d'arts martiaux typiques des films chinois du genre.

Un mélange étonnant pour un film qui commence à accumuler les records (plus gros succès du tout le temps, meilleur démarrage, etc.), et dont le succès risque de ne pas s'arrêter là. Surtout qu'une suite est déjà en préparation.

À voir aussi sur konbini :