AccueilCinéma

Mission Impossible 7 : sur le tournage, une grosse cascade à moto a mal tourné

Publié le

par Lucille Bion

"C'est une catastrophe totale."

À peine revenu sur le plateau de Christopher McQuarrie pour reprendre le tournage du prochain Mission Impossible 7, Tom Cruise se retrouve subitement au chômage technique. En cause ? Une cascade à moto qui a mal tourné. La scène, considérée comme l’une des séquences d’action les plus onéreuses jamais filmées en Angleterre, avait pourtant été répétée pendant six semaines, rapporte The Sun.

Si aucune vidéo de cette cascade manquée n’a été prise, plusieurs images ont été captées sur place. La moto a explosé et pris feu après avoir sauté d’une rampe, ne blessant heureusement personne, comme le révèle une source au tabloïd :

"C’était un gros challenge à organiser et cela a coûté une fortune, sans parler des semaines et des semaines de construction. Mais quand le grand jour est arrivé, ça s’est terriblement mal passé. L’idée était que le cascadeur atterrisse sur une énorme pile d’oreillers pour amortir le choc, pendant que la moto se posait sans danger sur le sol quelques mètres plus loin. Malheureusement, c’était mal calculé.

Le haut et la friction des pneus ont démontré que lorsque la moto s’est crashée, le renforcement s’est enflammé et a pris feu. La fumée était si importante qu’ils ont dû fermer une zone proche de l’aérodrome de la Royal Air Force. Heureusement, personne n’a été blessé mais c’est une catastrophe totale, sans parler des énormes dégâts financiers. Tom est très énervé. Plus personne ne veut davantage de retards."

Cet accident de tournage, dont la perte est estimée à 2 millions de dollars va retarder davantage la production, attendue pour 2021. 

Un film maudit ?

Ce septième volet de la franchise avait déjà fait face à une polémique pour les besoins d’une scène d’action et contraint l’équipe du film à revoir ses plans. Au début du moins d’août, le cinéaste Christopher McQuarrie a été assailli par les habitants de Pilchowice, une commune de Pologne, et par le Comité international pour la conservation du patrimoine, car il souhaitait faire exploser un pont historique, datant du siècle dernier, pour rendre l’une de ses cascades plus impressionnante.

De son côté, le vice-ministre de la Culture, Paweł Lewandowski, assurait que ce pont, partiellement détruit pendant la Seconde Guerre mondiale n’avait aucune valeur historique et que seule une petite partie pourrait être détruite et serait même reconstruite avec l’aide de la production hollywoodienne dans le respect des règles environnementales. Comme il l’a déclaré, le réalisateur estime avoir été victime des agissements d’un individu à qui il n’a pas offert d’emploi et qui, pour se venger "a manipulé l’opinion publique", ce qui a compromis le tournage en Pologne, face aux vives réactions des locaux. 

Face à ces divers scénarios catastrophes, entre crises sanitaires — puisque le tournage du film, qui se déroulait alors en Italie, avait été brusquement arrêté au début de l’épidémie du Covid-19 qui se propageait très rapidement dans le pays —, harcèlement d’un membre rejeté de l’équipe et cascades ratées, gardons espoir de voir un jour Mission Impossible 7 au cinéma. 

À voir aussi sur konbini :