AccueilCinéma

Un libraire a découvert les tout premiers écrits de Michel Houellebecq

Publié le

par Lucille Bion

Dans le plus grand des secrets, un libraire met en vente les premiers poèmes de Michel Houellebecq.

Avant que Michel Houellebecq ne devienne l’écrivain français traduit dans une quarantaine de langues à travers le monde qu'il est aujourd'hui, il était Michel Thomas, ou Dorian de Smythe-Winter, son pseudonyme. Si peu de choses ont survécu à cette époque révolue, de nouveaux textes viennent d’être découverts par Christophe Champion, un ancien trader maintenant propriétaire de la librairie Faustroll, un lieu presque secret situé dans le 9e arrondissement de Paris qui regorge d’ouvrages rarissimes, dits précieux.

Le libraire aurait mis la main sur un exemplaire de la revue Karamazov, fondée par l’écrivain en 1979, dans laquelle il écrivait des poèmes alors qu’il terminait ses études d’ingénieur agronome à l’Institut national agronomique Paris-Grignon. Michel Houellebecq et ses amis n’auraient conçu qu’un seul exemplaire de ce journal, composé d’une vingtaine de pages. Le titre de cette revue fait une référence directe au travail de Fiodor Dostoïevski, qui a écrit Les Frères Karamazov, une œuvre publiée de janvier 1879 à novembre 1880 sous forme de feuilleton.

À travers les pages de ce numéro, nous pouvons trouver un des poèmes de Michel Houellebecq intitulé "Variation 14" ainsi qu’un court texte d’anticipation baptisé "Message de Hensley à Badington". À travers ce titre, l’écrivain français fait référence à l’univers de H. P. Lovecraft, l’un de ses mentors, précise France Inter.

Si vous souhaitez voir à quoi ressemblent les premières audaces littéraires de Michel Houellebecq, il faudra prendre rendez-vous avec Christophe Champion pour négocier le prix de ses livres. Très mystérieux, le libraire haut de gamme n’a pas voulu révéler au micro de France Inter comment il s’était procuré ce trésor littéraire :

"Il provient de quelqu’un qui a été très proche de Houellebecq, mais il y a longtemps. […] Le prix résultera d’une discussion avec l’acquéreur et je ne communique que sur demande à des acquéreurs potentiels."

Les amateurs du poète et romancier autant aimé que détesté pourront se rendre au Salon du livre rare, qui se tiendra du 18 au 20 septembre au Grand Palais à Paris, où Christophe Champion exposera une affiche sérigraphiée et un portrait de Houellebecq par Charles Burns, un illustrateur et auteur de bande dessinée qui a pu lui tirer le portrait lors de sa venue aux États-Unis en 2006 pour la sortie de H. P. Lovecraft : Contre le monde, contre la vie.

À voir aussi sur konbini :