Même Mark Hamill n'arrive pas à expliquer ce trou dans le scénario de Star Wars

Un fan a posé une (vraie) colle à Luke Skywalker.

À peu près tout le monde connaît la phrase "Luke, je suis ton père". Ce qui était à l’époque l’un des plus grands plot twist de l’histoire a pris tout le monde de court à l’époque en 1980, lors de la sortie de L’Empire contre-attaque. Celui que l’on croyait être le grand vilain pendant les deux premiers films s’avérait être, contre toute attente, le papa de ce cher Luke Skywalker. Un fait dont peu de personnages avaient connaissance — comprendre Obi-Wan et… R2-D2.

Et c’est là que réside le problème. Sur Twitter, le musicien John Roderick a raconté une anecdote : sa fille lui a fait remarquer que le droïde R2-D2, à l’inverse de C3-PO, n’a jamais eu la mémoire effacée, et qu’il aurait totalement pu prévenir son acolyte Luke que Vador était son père.

Publicité

Un trou scénaristique qui semble évident, et pour lequel même Mark Hamill, acteur qui incarna à l’écran ledit Luke, n’a pas su quoi répondre :

"J’ai lu ce tweet, j’y ai réfléchi longuement et… puis j’ai juste haussé les épaules et je suis parti #PasDeRéponsesPlausibles"

Publicité

Alors forcément, des théories commencent à pleuvoir : R2-D2 ne voulait gâcher le destin du héros ; R2-D2 n’avait pas fait le rapprochement entre ce Luke et le bébé Luke Skywalker ou encore R2-D2 ne voulait pas le blesser. Mouais.

On préfère penser qu’il s’agit simplement d’un trou de scénario, comme il y en a dans tant d’autres œuvres cultes. Ça arrive, et ce n’est pas bien grave. Cela n’empêche pas L’Empire Contre-Attaque d’être le meilleur volet de la saga. Mais ça, c’est une autre histoire.

Par Arthur Cios, publié le 28/04/2020