Black Widow, la première des supers de Marvel à rejoindre le MCU (© Disney / Marvel)

featuredImage

Marvel a voulu une femme pour réaliser Black Widow… sauf pour les scènes d’action

"Les studios s’intéressent bien aux réalisatrices, mais ils continuent de penser que les scènes d’action ne devraient être faites que par des équipes masculines."

Black Widow, la première des supers-héroïnes de Marvel à rejoindre le MCU. (© Disney / Marvel)

La réalisatrice argentine Lucrecia Martel a révélé à The Pioneer avoir été approchée pour le film sur Black Widow avec Scarlett Johansson. Finalement, la cinéaste Cate Shortland a été rattachée au projet, qui se veut assurément féministe.

Dans une longue interview, Lucrecia Martel, la réalisatrice de Zama, prend le temps d’expliquer qu’elle avait reçu un jour un mail du studio pour lui proposer une rencontre dans le but de parler du film Black Widow. Lucrecia Martel a dû signer une clause de confidentialité, elle déclare :

"Je suis allée à la réunion. En fait j’ai signé ce document où je ne pouvais pas parler de cette réunion. Je crois maintenant savoir qu’une autre femme réalise le film [Cate Shortland]. Voilà ce qu’ils m’ont dit au rendez-vous : nous avons besoin d’une réalisatrice parce que nous avons besoin de quelqu’un qui sera davantage concerné par le développement du personnage de Scarlett Johansson."

La réalisatrice s’est ensuite confiée sur un point important concernant les scènes d’action. Elle aurait d’abord demandé à changer les effets spéciaux qu’elle "trouvait horribles". Mais les studios lui auraient répondu de "ne pas s’inquiéter pour les scènes d’actions, car ils s’en occupaient".

Surprise, Lucrecia Martel dénonce une certaine hypocrisie de la part Marvel qui veut engager plus de femmes mais semble encore sceptique lorsqu’il s’agit de leur donner les pleins pouvoirs :

"Je leur avais répondu que j’aurais adoré rencontrer Scarlett Johansson, mais que j’aurais aussi aimé m’occuper de filmer les scènes d’action. Les studios s’intéressent bien aux réalisatrices, mais ils continuent de penser que les scènes d’action ne sont faites que pour des équipes masculines."

Au total, pas moins de 70 réalisatrices avaient été contactées pour réaliser le projet et même… Mélanie Laurent. Cate Shortland sera donc en charge du projet, après Le Saut périlleux, présenté à Cannes en 2004 dans la catégorie "Un certain regard" ou encore Lore.

L’intrigue du film se déroulera avant celle du premier Avengers et racontera les aventures de notre espionne soviétique préférée, toujours incarnée à l’écran par Scarlett Johansson.

Par Lucille Bion, publié le 14/12/2018