AccueilCinéma

Martin Scorsese travaille sur un film à propos du génie qu’était Gershwin

Publié le

par Lucille Bion

Une rencontre au sommet.

On le sait, Martin Scorsese aime la musique. On sait aussi que Marty aime New York. Il n’en fallait pas plus pour que John Carney lui tende la main pour raconter l’histoire de George Gershwin. Célèbre compositeur, le New-Yorkais a d’abord fait ses armes au piano dans des vaudevilles de Fox’s City Theater et des soirées mondaines avant de faire résonner ses compositions à travers le monde entier. Son œuvre majeure ? La somptueuse Rhapsody in Blue. Un concerto devenu tellement célèbre qu’il a donné son nom à une rose. 

En tant que producteur, Martin Scorsese ressuscitera donc cette grande figure de la musique des années 1920. Intitulé Fascinating Rhythm, le projet fait écho à la chanson populaire que George Gershwin a composée avec son frère, Ira Gershwin, qui a écrit les paroles. Cette musique a même inspiré le riff de "Burn" des Deep Purple en 1974. Le génie de George Gershwin n’a donc cessé de traverser les décennies, autant dans la musique qu’au cinéma. 

John Carney, connu pour avoir réalisé Once et Sing Street, sera derrière la caméra pour raconter la vie du musicien, décédé en 1937 à l’âge de 38 ans des suites d’une tumeur cérébrale. Contrairement à la grande tendance de Hollywood qui ne cesse de produire des biopics musicaux, de Bohemian Rhapsody à Rocketman en passant par I Wanna Dance With Somebody, ce Fascinating Rhythm ne sera pas un biopic, précise Variety. Le cinéaste se concentrera sur le voyage fantastique d’une jeune femme dans la ville de New York, autant dans le passé que dans le présent. Le regretté George Gershwin servira d’inspiration pour le périple de cette héroïne, encore mystérieuse. 

Hyperactif du haut de ses 78 ans, Martin Scorsese a entamé en début de semaine son tournage de Killers of the Flower Moon, avec ses deux petits protégés Robert de Niro et Leonardo DiCaprio. Produit par Apple TV+, le film est une adaptation du roman de David Grann, l’auteur de The Lost City of Z (récemment porté à l’écran par James Gray) et pilier de la rédaction du New Yorker. Le récit retracera des assassinats d’Indiens en Oklahoma, lorsque du pétrole fut découvert sur leurs terres à cette époque.

À voir aussi sur konbini :