Un des traits de Mark Mothersbaugh : se prendre au sérieux. Très au sérieux. (Crédits image : L. Cohen/WireImage pour BMI, 2004)

Mark Mothersbaugh : de la new wave au cinéma

Artiste, rockeur et compositeur de musiques de film. Voilà les trois métiers exercés par Mark Mothersbaugh. Le chanteur du groupe Devo est aujourd'hui responsable de la bande son du film La Grande Aventure Lego de Phil Lord et Chris Miller (Attaque de Boulettes Géantes). L'occasion de revenir sur quelques moments choisis du parcours de ce personnage hors du commun.

Un des traits de Mark Mothersbaugh : se prendre au sérieux. Très au sérieux. (Crédits image : L. Cohen/WireImage pour BMI, 2004)

Mark est un jeune homme comme les autres lorsqu'il entre à l'université de Kent State afin d'y étudier les Beaux-arts pendant trois ans, de 1970 à 1973. Dans une interview vidéo réalisée pour l'université, il parle de ses études à Kent State comme du "début de [sa] carrière créative". Il y rencontre Jerry Casale et Bob Lewis, avec qui il se lie d'amitié. Cette rencontre, décisive, marque la formation de son groupe de musique, le légendaire Devo.

Publicité

En désaccord avec la progression de leur société, ces étudiants en art se nomment alors DEVO (the de-evolution band) et décident de faire de la musique new wave et de la vidéo leur forme d'expression de prédilection. Ils sortent alors un film nommé The Truth About De-Evolution en mai 1976, réalisé par Chuck Statler. Ce film comporte deux chansons de leur groupe qui deviendront mythiques : "Secret Agent Man" et "Jocko Homo".

Ci-dessous, l'extrait concernant "Jocko Homo". Détail amusant : si ce n'était pas le cas, vous savez désormais d'où provient un célèbre sample du morceau "Stress" de Justice, issu de .

Publicité

Dé-évolution et contre-culture

Le groupe Devo apparaît alors comme un groupe contre-culturel dans sa substance. Dans une passionnante interview pour Believer, Mothersbaugh exhume du tréfonds de ses souvenirs la fin d'un concert de Devo alors que le groupe n'était connu que d'une "trentaine de personnes à Akron, Ohio". Les jeunes années de la formation, quoi. L'ambiance est à la fête, les étudiants costumés pour l'occasion et la musique robotique et pop art dont se réclamait Devo est alors loin de plaire à tout le monde. Le chanteur se rappelle de ce jour de 1975 :

Soudain, des [personnes déguisées en] momies alcoolisées ont brandi le poing contre nous. Des Draculas criaient des obscénités à notre encontre. Cela nous a rendus encore plus heureux, et les a énervé encore plus. La soirée s'est terminée en bagarre. C'était le bazar ! Mais cela nous a fait prendre conscience que nous faisions sans doute quelque chose de juste pour rendre tant de gens énervés.

Le saviez-vous ? Les indissociables petits chapeaux rigolos de Devo sont en fait des dômes d'énergie. Okay... (Mark Mothersbaugh au centre).

Publicité

Cette scène surréaliste des débuts de DEVO n'a rien de très étonnant tant la new wave du groupe est personnelle. Ironique, frénétique et bourrée d'électronique, la musique du groupe de l'Ohio atteint pourtant ses premiers succès, notamment grâce à Neil Young. C'est le hippie le plus désabusé du Canada qui demande expressément la présence du groupe aux côtés de Dennis Hopper sur le film qu'il est en train de tourner, Human Highway. En plus du jeu d'acteur, ce sera la première bande originale à laquelle Mark Mothersbaugh participera... avant beaucoup d'autres.

Tout au long des années 80, Devo suit un parcours tortueux fait de succès (Freedom Of Choice en 1980) et de ratés (Shout en 1984). À l'aube des années 90, le groupe finit par s'épuiser à force de disques tout juste passables. Peu après une dernière tournée en 1990, le groupe éclate. Pour Mark Mothersbaugh, il est temps de s'émanciper.

Publicité

Mutato Muzika crève l'écran

Le leader de Devo fonde alors son studio, Mutato Muzika, qu'il monte avec ses anciens collègues de Devo, à savoir Bob Mothersbaugh (son propre frère) et Bob Casale. Mutato Muzika compose d'abord des musiques de publicité puis gagne en célébrité grâce à des thèmes de plus en plus populaires, dont celui des fameux Rugrats, plus connus sous le nom de Razmoket dans notre Hexagone. Oui, c'est bien à Mark Mothersbaugh que vous devez cela :

Aussi, Mothersbaugh ne se détourne-t-il jamais vraiment de ses racines rock. Alors que Mutato Muzika devient sa principale activité, il participe à une réformation de Devo en 1995. Cette réunion donne lieu à plusieurs nouvelles contributions à l'histoire du cinéma. Le groupe écrit dans la foulée la chanson "Girl U Want" pour la bande originale du film Tank Girl et joue son premier concert depuis des années au festival du film indépendant de Sundance.

Sous la houlette de Wes Anderson

Alors que Devo continue d'enregistrer - comme à son habitude - de bonnes et moins bonnes chansons pour le cinéma et la télévision, Mark Mothersbaugh persévère dans le cinéma. Tellement, d'ailleurs, qu'il devient en parallèle le compositeur attitré de Wes Anderson avec Alexandre Desplat. Il écrit nombre de bandes originales du réalisateur, de Fantastic Mr. Fox à son tout premier film, Bottle Rocket, en 1996.

Mais l'un de nos thèmes préférés reste sans doute "Hardest Geometry Problem In The World", qu'on peut entendre dès les premières scènes du chef-d'oeuvre Rushmore, sorti en 1998.

Ainsi, on assiste alors à un recyclage massif des musiciens du mouvement new wave dans le cinéma. Quelques noms célèbres ? Daniel Robert Elfman du groupe Oingo Bongo (dont l'un des tubes, "Little Girls", est un bijou de pop) devenu indissociable du cinéma de Tim Burton. Hans Zimmer issu de The Buggles ("Video Killed The Radio Stars", numéro un au top singles français en 1979) est devenu l'un des compositeurs de musiques de films d'action et de blockbusters parmi les plus célèbres d'Hollywood.

Compositeur de musique de films d'animation

Le génie de Mark Mothersbaugh de Devo, lui, n'est pas en reste. En plus d'être le barde attitré des fables du non moins génial Wes Anderson, il propose ses services pour d'autres films, dont la plupart ne sont pas passés à la postérité - dont Last Vegas sorti en 2013. Mais il met aussi son talent au service de nombreux films d'animation, dont l'univers convient à merveille aux mélodies sautillantes et mécaniques du chanteur de "Mongoloid". Il travaille notamment sur les films des Razmoket au cinéma et les deux Tempête de Boulettes Géantes de Phil Lord et Chris Miller.

Il vient d'ailleurs de dévoiler trois nouveaux morceaux extraits du film La Grande Aventure Lego qui sortira dans nos salles le 19 février. Elles sont à écouter en exclusivité chez Moviefone... ou bien ci-dessous.

Reste qu'on attend toujours une suite au (surprise) bon dernier disque de Devo Something for Everybody sorti en 2010. La preuve qu'à 64 ans, Mark Mothersbaugh est loin de raccrocher. On est impatient de découvrir le nouveau disque du groupe puisque Wes Anderson a préféré Alexandre Desplat à notre rockeur pour The Grand Budapest Hotel qui sortira le 26 février dans nos salles obscures. Quoi qu'il en soit, vivement la suite.

Par Théo Chapuis, publié le 29/01/2014

Copié

Pour vous :