AccueilCinéma

M. Night Shyamalan avait imaginé une fin bien plus sombre pour Split

Publié le

par Mejda Dihi

Le réalisateur du thriller psychologique a révélé avoir imaginé une scène finale bien plus flippante. 

(© Universal Pictures International)

Le dernier thriller psychologique de M. Night Shyamalan, Split (sorti en février dernier), a connu un vif succès en salles – notamment pour sa scène finale, qui a marqué plus d'un spectateur.

Si vous ne souhaitez pas connaître la fin du film, il est préférable de ne pas poursuivre la lecture de cet article.

Split raconte l'histoire de Kevin, interprété par James McAvoy, un psychopathe au crâne rasé et au regard vide qui kidnappe et séquestre trois jeunes filles dans l'objectif de les faire vivre avec ses 23 personnalités (un psychopathe, un enfant de neuf ans, une inquiétante femme rigide...).

L'intrigue s'inspire d'un fait divers survenu dans les années 1970, aux États-Unis. Billy Milligan, poursuivi pour viol, a été jugé non responsable de ses crimes en raison de son trouble dissociatif de l'identité. Fasciné par cette histoire, M. Night Shyamalan voulait inclure ce personnage dans le scénario d'Incassable.

À la fin de Split, la 24e personnalité de Kevin se révèle : il devient alors "la Bête" et prend la fuite, poursuivi par la police. La scène post-générique montre Bruce Willis dans la peau de David Dunn (personnage d'Incassable), attablé au comptoir d'un diner, découvrant les crimes de Kevin. Cette scène est pour le moins fracassante, puisqu'elle établit un lien deux films de M. Night Shyamalan.

Pourtant, à en croire les révélations de M. Night Shyamalan dans les bonus du Blu-ray du film, sorti dernièrement aux États-Unis, une autre fin avait été envisagée, comme nous l'apprend Écran Large, relayant Screen Rant :

"Ça commence avec le personnage de James McAvoy, habillé d'une chemise à carreaux et de lunettes, soit la tenue préférée de Dennis, l'une de ses personnalités les plus terrifiantes. Dennis est assis les jambes croisées sur le rebord d'un toit et, tandis que la caméra s'éloigne de lui, nous comprenons qu'il regarde une école, avec des bus jaunes garés devant. Les bruits des élèves qui sortent de l'établissement résonnent en contrebas et Dennis dit : 'Regardez toutes ces âmes intactes', ce à quoi Patricia, l'autre personnalité renégate de Kevin répond : 'Quel gâchis !'"

Une fin que le réalisateur a préféré oublier, la jugeant bien trop sombre :

"Cela m'a fait m'interroger sur ses véritables intentions. Quelles sont ses motivations ? Je ne voulais pas que les motivations de la Bête se réduisent simplement à tuer. C'est pourquoi j'ai écrit la fin que vous voyez dans le film, avec le miroir. L'idée, c'était plus, d'une certaine manière, de montrer au monde ce dont nous sommes capables."

À voir aussi sur konbini :