(© John Payne// Flickr)

Pour lutter contre le coronavirus, la Chine arrête sa production de films

Une pause à durée indéterminée : les producteurs qui sévissent seront "tenus responsables".

Le coronavirus serait-il en train de venir à bout du cinéma ? Alors que l’épidémie progresse en Chine, les autorités locales ont officiellement décrété l’arrêt provisoire de la production de films au sein du pays. 

Une décision impulsée par les producteurs et les acteurs chinois. Ces derniers ont publié une annonce enjoignant l’abandon de réalisation de films et de séries au sein du territoire national, tant que le nombre de malades ne présentera pas une tendance à la baisse. Les producteurs qui ignoreraient cette injonction seront tenus responsables. 

Publicité

Divers sites de tournages locaux sont concernés par ce décret. Les studios, évidemment, mais également des sites touristiques qui servaient de décor, comme Disneyland à Shanghai. Ces dispositions permettent de prendre conscience du poids de la Chine dans la production cinématographique.

En effet, le site AlloCiné nous informe que près de dix films et trois séries étaient en cours de tournage, au sein du studio Hengdian, le plus grand studio de production du monde. La Chine est aujourd’hui un acteur majeur de l’industrie cinématographique international, autant du côté des spectateurs que des producteurs. Dernièrement, on peut citer le succès international du film Le Lac aux oies sauvages. 

Publicité

Selon le site Variety, le nombre de production actuellement en cours dans le pays pourrait baisser de près de 25 %. Les conséquences pourraient se répercuter sur le cinéma du monde entier. Depuis ces dernières années, la Chine s’était en effet posée en tant que concurrente sérieuse d’Hollywood. Par exemple, Legendary Entertainment, studio qui a produit des films comme les Batman de Nolan ou Interstellar, a été racheté par le groupe chinois Dalian Wanda en 2016. 

Quoi qu’il en soit, cet évènement confirme la volonté qu’ont les autorités chinoises à endiguer la maladie le plus efficacement possible. Alors que plusieurs systèmes de quarantaine ont été mis en place à travers le pays, il semblerait que l’industrie du cinéma soit elle aussi mobilisée dans la lutte. Reste à espérer que l’art, comme la vie, réussira à reprendre rapidement son cours. 

Par Hong-Kyung Kang, publié le 04/02/2020

Pour vous :