L'unique roman de Charlie Chaplin enfin publié

Resté dans les cartons pendant près de 60 ans, le seul roman écrit par Charlie Chaplin vient tout juste d'être publié. 

charlie chaplin

Charlie Chaplin

Bonne nouvelle pour tous les inconditionnels de l'indétrônable Charlie Chaplin. À l'occasion des 100 ans de la naissance du personnage de Charlot, son seul et unique roman sort pour la toute première fois des cartons. Écrit en 1948 par l'acteur et réalisateur, Footlights s'intéresse à Calvero (le personnage interprété par Chaplin dans son chef-d'oeuvre Les Feux de la rampe), un clown alcoolique qui tente de sauver une danseuse du suicide.

Publicité

Pendant plus de 60 ans, le roman est resté dans les archives du fonds Chaplin, et c'est grâce à la cinémathèque de Bologne que le livre a pu être édité. Il est également illustré de documents et de photos inédites provenant du fonds, accompagnés de rares iconographies du Londres des années 20, pendant la jeunesse de Chaplin.

David Robinson, le biographe de Chaplin explique à The Guardian :

Chaplin était dans une mauvaise passe aux États-Unis lorsqu'il a écrit le roman. Il était l'une des cibles privilégiées de J. Edgar Hoover [le président du FBI, ndlr], qui est à l'origine du soudain retournement de l'opinion public à son égard. Ça a été un choc pour lui, qui avait été l'un des hommes les plus aimés du monde pendant 30 ans. Ces sentiments se retrouvent dans l'histoire de Calvero.

Publicité

Né à Londres en 1889 dans une famille pauvre, Charles Spencer Chaplin est encore adolescent lorsqu'il commence à se produire dans des music-hall du quartier de Soho avant de devenir acteur puis réalisateur. Après avoir été couronné par une série à succès avec Les Lumières de la ville, Les temps modernes ou The Kid, sa carrière prend un tournant lorsqu'il commence à politiser ses films.

Si Le Dictateur connait toutefois un succès populaire considérable, cette prise de liberté à une époque où le cinéma évite les thèmes politiques controversés a, selon l'historien du cinéma Charles J. Maland, marqué le début du déclin de la popularité de Chaplin. Par la suite objet de nombreuses controverses et accusé d'être communiste - notamment à cause de son film  Monsieur Verdoux, Chaplin est finalement expulsé du pays après y avoir tourné Les Feux de la rampe, son film le plus autobiographique.

Par Constance Bloch, publié le 05/02/2014

Copié

Pour vous :