AccueilCinéma

Voilà ce qu'est devenu Mimi Siku d'Un Indien dans la ville

Publié le

par Lucille Bion

Ludwig Briand, 35 ans, n'a jamais pu se dissocier de Mimi Siku tant il avait marqué les esprits dans Un Indien dans la ville. Ouest-France l'a retrouvé et il a bien changé. 

Moment nostalgie : Ouest-France a retrouvé la trace de Ludwig Briand. "Ludwig qui ? Ah... Mimi Siku !" Pour les non initiés, Mimi Siku, c'est le petit Indien tout droit sorti d'Amazonie, qui retrouve son papa (ou plutôt "baboune") Thierry Lhermitte, dans Un Indien dans la ville. À eux deux, sous la direction d'Hervé Palud, ils ont formé l'un des duos les plus mythiques du septième art. Malgré quelques apparitions sur les plateaux télé, l'ex-enfant star du classique de 1994, disparu du paysage depuis vingt-deux ans, est devenu méconnaissable, ce qui est assez logique en deux décennies : ça s'appelle grandir.

Un changement... radical

"J’ai coupé mes cheveux en 1995, un an après la sortie du film Un Indien dans la ville. Maintenant, je porte les cheveux rasés. Bon, je n’ai pas trop le choix, ils tombent tout seuls", plaisante-t-il.

Maintenant, notre Mowgli français a la boule à zéro et a tiré un trait sur le cinéma. Mis à part quelques apparitions dans la série Un et un font six, Ludwig Briand, après le tournage et la promotion d'Un Indien dans la ville, a rapidement compris qu'il ne voulait pas devenir une vedette de cinéma et a préféré s'investir dans ses études. Amoureux des animaux, il souhaitait devenir vétérinaire, avant d'opter pour la fac de droit qui lui a permis d'obtenir son concours de greffier. Une profession qu'il exerce désormais dans un tribunal d’Île-de-France, au service des majeurs protégés.

Un rôle qui lui colle à la peau

"Aujourd’hui, je n’ai aucun regret, j’adore ce que je fais, je travaille pour l’intérêt général."

Conscient d'avoir marqué toute une génération avec sa petite bouille, ses mygales aventurières et son vocabulaire si particulier ("wakatépé" !), Ludwig Briand a confié à Ouest)France qu'il reçoit encore des SMS quand le film passe sur le petit écran et qu'il est toujours sollicité pour des émissions de téléréalité comme Secret Story ou, à l'époque, Je suis une célébrité, sortez-moi de là. Mais lui qui n'a même pas la télévision décline systématiquement ces propositions.

En revanche, si Ludwig Briand semble clairement épanoui loin des caméras, il a confié qu'il ne serait pas contre reprendre son rôle, si un second volet venait à se monter :

"Cela me plairait de retrouver l’équipe du tournage et de retourner en Amazonie."

À voir aussi sur konbini :