AccueilCinéma

Les Animaux fantastiques 2 n’abordera pas l’homosexualité de Dumbledore

Publié le

par Marie Jaso

Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald @ Warner Bros.

Le personnage a été présenté comme homosexuel par J.K. Rowling en 2007. Mais David Yates, le réalisateur de la saga Les Animaux fantastiques, vient d’annoncer qu’il ne le serait pas explicitement dans le deuxième opus.

<em>Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald</em>. (© Warner Bros.)

En 2007, J.K. Rowling avait surpris tout le monde en révélant a posteriori l’homosexualité de Dumbledore, l’un des personnages centraux et les plus appréciés de la saga Harry Potter. Une annonce bienvenue dans un univers où aucun personnage ne relevait jusqu’alors de la communauté LGBTQ+.

Le directeur de Poudlard ayant connu une histoire d’amour intense avec Gellert Grindelwald au cours de leur jeunesse, le second volet des Animaux fantastiques apparaissait ainsi comme l’opportunité idéale d’aborder ce thème attendu, le film les mettant en scène tous deux – Dumbledore étant joué par Jude Law et Grindelwald par Johnny Depp – soixante-dix ans avant l’intrigue d’Harry Potter.

Mais il faudra visiblement attendre un peu. Alors qu’on lui demandait si cette suite comptait explorer la sexualité de Dumbledore dans une interview pour Entertainment Weekly, le réalisateur David Yates s’est contenté d’une réponse élusive :

"Pas explicitement. Mais je pense que tous les fans en sont conscients. Il a eu une histoire intense avec Grindelwald lorsqu’ils étaient jeunes. Ils ont d’abord aimé leurs idées et idéologies respectives, puis ils sont tombés amoureux l’un de l’autre."

Le scénario de J.K. Rowling ne contiendrait ainsi aucune référence à cette intrigue amoureuse, malgré les propos pourtant encourageants de l’autrice concernant ce film en 2016 :

"Vous verrez un Dumbledore plus jeune, et assez troublé – il n’a pas toujours été le sage que l’on connaît. Nous le retrouverons à une période décisive de sa vie. Quant à sa sexualité… attendez de voir !"

Si cette décision apparaît comme rétrograde et une occasion manquée de ne plus cantonner les personnages homosexuels aux seconds rôles, il reste encore trois longs-métrages à la franchise – qui sera finalement une pentalogie – pour se rattraper. J.K. Rowling l’a d’ailleurs rappelé :

Traduction : "Recevoir des messages d’insultes concernant une interview dans laquelle je n’étais pas impliquée, sur un scénario que j’ai écrit, et qu’aucune des personnes en colère n’a lu – lequel est une partie d’une série de cinq films – est assurément très drôle. Mais vous savez ce qui est *encore* plus drôle ?"

Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald sortira en salles le 14 novembre.

À voir aussi sur konbini :