Brasília – O cineasta Spike Lee fala com a imprensa após encontro com a presidenta Dilma Rousseff, no Palácio do Planalto

Les 95 films à voir absolument selon Spike Lee

Réalisateur, mais aussi professeur à l’université de New York, Spike Lee est un mec au goût sûr, notamment en matière de films.

© Wikimedia Commons/José Cruz/ABr.

Que dire de Spike Lee ?

Publicité

Si l’œuvre d’un artiste peut être assimilé à une période et un lieu, celle de ce cinéaste serait à rapprocher de la ville de New York dans les années 1990. Et d’ajouter que, paradoxalement, par ses fictions, le natif d’Atlanta a documenté le mouvement hip-hop et la communauté noire américaine comme personne.

Spike Lee s’est également distingué par son goût pour les films de genre. De la chronique policière tendance prise d’otage avec Inside Man à récemment BlacKkKlansman. Plus que le héraut d’un cinéma noir américain, Spike Lee est avant tout un mec avec une culture large comme tout. Et certains éléments corroborent nos dires.

Professeur Spike Lee : 95 films à voir

D’abord son statut. Professeur en licence de cinéma à la New York University depuis quinze ans, Spike Lee a un rituel. Chaque début d’année universitaire, le réalisateur distribue une liste de films à voir pour tout réalisateur en herbe. Et dedans, il y a de tout.

Publicité

Des classiques du cinéma d’auteur américain comme Docteur Folamour de Stanley Kubrick, Le Parrain de Coppola ou encore Raging Bull de Martin Scorsese. Mais aussi des cinéastes icônes du septième art international : Kurosawa, Fellini, Godard, Truffaut, Hitchcock ou Buñuel sont ainsi en bonne place. Des choix peut-être un peu plus étonnants comme Mad Max de George Miller, M.A.S.H. de Robert Altman, Apocalypto de Mel Gibson ou District 9 du Sud-Africain Neill Blomkamp sont à noter.

Publicité

Et puis des trucs qui manquent, des films "cultes" de réalisateurs célèbres, voir l’absence complète de certains d’entre eux (Bergman, Argento, Lang, Chaplin, Von Trier, etc.), ainsi que la sous-représentation de la gent féminine et des cinéastes noirs américains.

Mais si vous cherchez une alternative aux sempiternelles listes de "Films à voir avant de mourir", voilà de quoi faire !

 

 

Par Tomas Statius, publié le 04/09/2018

Copié

Pour vous :