Les 3 films à ne pas manquer au Festival de cinéma en plein air de La Villette

Du 17 juillet au 18 août, un écran géant va réinvestir le parc de la Villette pour une série de projos à la belle étoile.

Cet été, pendant un mois, le Cinéma en plein air de la Villette reviendra poser son écran géant dans la prairie du triangle, située au cœur du parc de la Villette du 17 juillet au 18 août 2019. Comme chaque année, vous pourrez ramener vos chaises longues, vos plaids et vos chips pour admirer un long-métrage sous les étoiles. 

Après le thème "La Chanson" l’an passé, cette nouvelle édition se penchera sur la thématique "Demain". Science-fiction, animation, thriller… la programmation futuriste s’étale cet été à travers 25 films. Konbini en a sélectionné trois à voir absolument. Voici les coups de cœur de la rédaction : 

Publicité

Le Congrès : 

Publicité

Film méta sur le cinéma et la longévité des comédiens dans une industrie lassée trop vite, Le Congrès est une réussite visuelle et scénaristique mêlant animation et live action. Ari Folman met en scène Robin Wright, jouant son propre rôle d’actrice épaulée par son agent dont la carrière ne fait plus rêver les riches producteurs blancs de l’industrie.

On lui propose alors un deal : se faire scanner ses mimiques et ses émotions contre une retraite anticipée. Après multiples pourparlers, chantage et conditions, la comédienne rejetée finit par accepter de se plier à cette technologie révolutionnaire.  Son double préservé pourra ainsi être librement exploité dans tous les films que la Miramount décidera de tourner. Y compris dans de la science-fiction, sur laquelle elle avait justement tiré un trait. 

Publicité

Bienvenue à Gattaca : 

Uma Thurman, Jude Law et Ethan Hawke sont réunis devant la caméra d’Andrew Niccol pour imaginer et contourner les limites d’un monde qui se veut parfait. Dans cette société futuriste, on trie les gamètes des parents pour concevoir in vitro des enfants modèles, dépourvus de tout fardeau, en ne conservant que les meilleurs aspects des progéniteurs.

Le couple Freeman a d’abord donné naissance à un enfant, de manière naturelle avant d’avoir recours à ce procédé scientifique évolué. Alors que l’aîné, Vincent, est victime d’un problème cardiaque, le second, Anton, semble avoir plus de chance d’atteindre le succès. Jusqu’à l’adolescence, les deux frères vont se défier à des épreuves sportives, jusqu’à ce que l’enfant défavorisé surpasse son frère avantagé. Il se mettra alors en tête de poursuivre son rêve, malgré son cœur défaillant : devenir astronaute. En tant qu’agent d’entretien, il va alors entrer à Gattaca mais c’est son unique chance de partir dans l’espace. 

Publicité

La Tortue Rouge : 

Le studio Ghibli à qui l’on doit de nombreux films d’animation mythiques faisait de La Tortue rouge sa première coproduction extérieure. Récompensé aux Oscars, le film de Michael Dudok de Wit raconte le cycle de la vie d’une famille, à travers un naufrage sur une île déserte. Ce conte taiseux vaut surtout pour ses dessins à l’aquarelle contemplatifs qui apaisent le spectateur. 

Par Lucille Bion, publié le 09/07/2019

Copié

Pour vous :