BEVERLY HILLS, CA – APRIL 26: Brett Ratner arrives to Gelila Assefa Puck hosts celebration in honor of Wolfgang Puck receiving a Star on The Hollywood Walk of Fame held at Spago on April 26, 2017 in Beverly Hills, California. (Photo by Michael Tran/FilmMagic)

Le réalisateur Brett Ratner accusé d’agressions sexuelles et de viol

Après Harvey Weinstein et James Toback, c’est au réalisateur Brett Ratner de devoir faire face à des accusations d'agressions sexuelles et de viol. Six femmes ont déjà témoigné.

(© Michael Tran/FilmMagic)

Dans un article du Los Angeles Times, six victimes présumées décident de rompre l’omerta. Elles accusent le réalisateur et producteur américain Brett Ratner (Rush Hour, X-Men : L’Affrontement final) de les avoir harcelées et agressées sexuellement et reviennent sur le comportement plus que déviant du cinéaste de 48 ans.

Publicité

Des récits accablants…

Natasha Henstridge avait 19 ans en 1993. Jeune modèle, elle passe la soirée chez le réalisateur avec plusieurs de leurs amis communs, avant de s’endormir sur le canapé. Elle raconte que lorsqu’elle se réveille quelques heures plus tard, elle réalise qu’elle est seule avec Ratner et décide de quitter les lieux. Une décision qui n’aurait visiblement pas convenu à ce dernier, qui lui aurait bloqué la porte et l’aurait obligé à lui faire une fellation.

Olivia Munn dans Charlie Mortdecai. (© Metropolitan FilmExport)

Publicité

En 2004, alors en visite sur un plateau de tournage, l’actrice Olivia Munn (Magic Mike, X-Men : Apocalypse) − âgée de 24 ans à l’époque − entre dans la caravane du réalisateur, pour lui apporter son repas. Mais l’entrevue aurait tourné court lorsque ce dernier aurait commencé à se masturber devant elle.

Suite à cela, l’avocat de l’actrice l’aurait dissuadée d’attaquer un producteur aussi puissant si elle ne voulait pas mettre un terme à sa carrière naissante. Un conseil qui la bouleverse encore aujourd’hui :

"À quel point les femmes doivent-elles être brisées avant que les gens ne les écoutent ?"

Publicité

Ayant fait attention à ne jamais avoir à travailler avec Brett Ratner − qui se serait pourtant vanté de nombreuses fois publiquement, à tort, d’avoir eu des relations sexuelles avec l’actrice −, cette dernière le recroisera à un évènement, où il en aurait profité pour lui avouer qu’il éjaculait souvent sur les unes de magazines sur lesquelles elle figurait.

"C’est comme affronter une brute à l’école, qui refuse d’arrêter. Vous espérez juste qu’assez de personnes croient la vérité et qu’assez de temps s’est écoulé pour ne plus être en lien avec lui", désespère l’actrice.

… contestés par Brett Ratner

Ces témoignages sont appuyés par quatre autres femmes, elles aussi victimes présumées du réalisateur.

Publicité

Parmi elles, l’actrice Jaime Ray Newman affirme qu’il aurait demandé à changer de place dans un avion pour se retrouver à côté d’elle, afin de lui décrire explicitement les actes sexuels qu’il aimerait lui faire. L’actrice Katharine Towne se remémore quant à elle un épisode similaire, dans une salle de bains où il l’aurait suivie. Un incident suivi de six mois d’appels téléphoniques réguliers de la part de l’agent de Ratner, qui voulait obtenir un rendez-vous.

Ces accusations ont cependant été réfutées dans leur ensemble par le principal intéressé, à travers une lettre de son avocat, Martin Singer :

"J’ai représenté M. Ratner pendant deux décennies, et aucune femme n’a jamais déposé de recours pour inconduite sexuelle ou harcèlement sexuel. De plus, aucune femme n’a jamais demandé − ou reçu − une compensation financière de la part de mon client."

Article mis à jour le 2 novembre.

Par Marie Jaso, publié le 01/11/2017

Pour vous :