Le premier trailer de "Pride", l'irrésistible Queer Palm de Cannes

Après Laurence Anyways et L'Inconnu du Lac, c'est Pride qui remportait la Queer Palm du Festival de Cannes en mai dernier. Un prix créé en 2010, et destiné à récompenser chaque année l'oeuvre qui traite le mieux des thématiques homosexuelles, bisexuelles ou transgenres. Et la particularité de cette comédie sociale réalisée par Matthew Warchus, c'est que son histoire, aussi géniale et incongrue soit-elle, est basée sur des faits réels.

Nous sommes en 1984 et la grève des mineurs britanniques se heurte à l'inflexible Margaret Thatcher. C'est alors qu'un groupe d'homosexuels londoniens, révoltés par les répressions policières que rapportent les journaux, décide de récolter de l'argent pour les soutenir. Ensemble, ils créent "Lesbians And Gays Support The Minors" (les lesbiennes et les gays soutiennent les mineurs), et partent à la rencontre de ces hommes en difficulté qui vivent dans un petit village gallois.

Ce feel good movie présenté en clôture de la Quinzaine des réalisateurs a été très applaudi. Le réalisateur met en scène l'improbable relation qui se noue entre deux communautés que tout oppose, dans une comédie irrésistible et saupoudrée d'un humour britannique exquis.

Publicité

Le film est porté par un incroyable casting (Ben Schnetzer, Bill Nighy, Imelda Staunton ou encore Dominic West) et il est constamment nourri par une écriture sophistiquée et drôle. Tout y est lumineux et entraînant. Habilement, le réalisateur parvient à ne pas tomber dans les pièges larmoyants tendus par cette histoire extraordinaire. Et même si Pride déborde de bons sentiments et d'émotion, il en résulte une comédie intelligente et sans pathos sur une B.O délicieusement eighties.

Pride sera en salles le 17 septembre prochain.

Publicité

Par Constance Bloch, publié le 02/07/2014

Pour vous :