(© Concorde Filmverleih GmbH)

Le film Playmobil : l'un des pires désastres de l'histoire du box-office

Un flop autant critique que commercial.

Sorti le 6 décembre dernier aux États-Unis, Playmobil, le film est en train de confirmer son statut de four interplanétaire, nous raconte Carton Brew.

Énorme production d’animation française fabriquée au Canada et mise en scène par un Américain, ancien de Disney, le film a bénéficié d’un solide budget de plus de 70 millions d’euros pour mettre en images les aventures des figurines mythiques de notre enfance.

Publicité

Sa projection en première mondiale lors de l'ouverture du Festival international du film d’animation d’Annecy avait déjà fait débat chez les festivaliers et les professionnels, qui ont été plusieurs à quitter la salle pendant la projection.

Sorti en août dernier dans les salles françaises, Playmobil, le film a à peine récolté le petit million d’euros en première semaine. Au total, le film réalisera 2 359 650 euros de recettes en France, son pays d’origine.

Mais la débâcle ne s’arrête pas là. Le 6 décembre dernier, aux États-Unis, le film d’animation a bénéficié d’une couverture optimale lors de sa sortie en étant projeté dans 2 300 salles. Dix jours plus tard, il atteint péniblement la barre du million de dollars de recettes au box-office américain, soit un des pires démarrages de tous les temps.

Publicité

Au total, ce sont donc à peine 13 millions de dollars de recettes mondiales pour un film qui en a coûté cinq fois plus. À titre de comparaison, en troisième semaine, La Reine des neiges 2 est en passe de franchir la barre des 300 millions de dollars de recettes outre-Atlantique. Ironie du sort, Lino DiSalvo, le créateur de Playmobil, le film, était l’animateur du premier volet de La Reine des neiges.

Mais le flop est autant commercial que critique. Sur Rotten Tomatoes, Playmobil, le film bénéficie de 16 % de critiques positives et d'une revue de presse unanimement négative, due notamment à la comparaison avec les deux volets de The Lego Movie, qui ont respectivement 92 % et 85 % de critiques positives sur Rotten Tomatoes.

Par Manon Marcillat, publié le 16/12/2019

Pour vous :