AccueilCinéma

Le film La Grande Muraille avec Matt Damon accusé de “whitewashing"

Publié le

par Charles Carrot

Ambitieux blockbuster se déroulant dans la Chine médiévale, le film La Grande Muraille est vivement critiqué pour avoir choisi Matt Damon comme héros en dépit de toute logique historique.

C'est vrai que Matt Damon employé par l'armée chinoise sur la Grande Muraille vers l'an 1 000, ça surprend un peu. (© Universal Pictures).

On le voyait venir depuis la diffusion de sa première bande-annonce : réalisé par Zhang Yimou (Épouses et concubines, Le Secret des poignards volants) le film La Grande Muraille a été vivement critiqué sur les réseaux sociaux à cause du choix de son interprète principal. Coproduction sino-américaine, le blockbuster place en effet l'éminent Matt Damon dans le rôle du grand héros, alors que le film se déroule dans la Chine de la dynastie Song il y a 1 000 ans de cela. Et même si on aime beaucoup Matt Damon, il est vrai que l'on peut logiquement se demander comment justifier sa présence dans un tel contexte.

Le coup de gueule de Constance Wu

En particulier, l'actrice d'origine taïwanaise Constance Wu (vue notamment dans la série Fresh Off the boat) a poussé un coup de gueule salvateur et furieux à ce sujet le 29 juillet sur son compte Twitter, que l'on vous a traduit partiellement ci-dessous :

"Il faut arrêter de perpétuer le mythe raciste selon lequel seul un homme blanc peut sauver le monde. Ce n'est pas la réalité. Nos héros ne ressemblent pas à Matt Damon. Ils ressemblent à Malala. À Gandhi. À Mandela. À ta grande sœur quand elle t'a défendu contre les caïds de l'école.

L'argent [et la question de la rentabilité] est l'excuse la plus naze de l'histoire de l'humanité. Tout comme rejeter la faute sur les investisseurs chinois [...]. Vous pensez que seules les grandes stars peuvent assurer le succès d'un film ? Cela n'a JAMAIS été une véritable garantie. Alors pourquoi ne pas ESSAYER de faire mieux ? Si les acteurs blancs sont pardonnés d'un échec commercial de temps en temps, pourquoi les acteurs non caucasiens ne pourraient pas l'être aussi ? [...]

Plus simplement, il est sans doute dommage que les producteurs du film se soient globalement sentis obligés de caster un acteur blanc pour donner plus de chances à leur blockbuster au box-office international et n'aient pas pris le risque de bousculer un peu les vieilles habitudes hollywoodiennes. Car, comme on l'a constaté à plusieurs reprises ces derniers temps, l'industrie du cinéma aurait bien besoin d'un peu plus de diversité.

À voir aussi sur konbini :