AccueilCinéma

Le Festival de Cannes a dévoilé sa (folle) sélection, et ça donne ça

Publié le

par Louis Lepron

De Jacques Audiard à Joachim Trier, on vous dit tout.

Le Festival de Cannes a dévoilé ce jeudi matin une sélection officielle, qui s’annonce très riche après l’annulation de l’édition de l’an dernier. Le président du festival, Pierre Lescure, et son délégué général Thierry Frémaux ont présenté les contours de cette 74e édition, qui se tiendra du 6 au 17 juillet prochain, selon de strictes conditions sanitaires et sous la houlette de Spike Lee, le président du jury. Ce sera le premier Afro-Américain à occuper cette fonction. 

Au total, 24 films seront en lice pour la Palme d’or du 6 au 17 juillet, dont quatre réalisés par des femmes. Le réalisateur italien Nanni Moretti avec Tre piani, le réalisateur américain Sean Penn avec Flag Day, le Russe Kirill Serebrennikov avec Petrov’s Flu, le Français Jacques Audiard pour Les Olympiades ou encore Mia Hansen-Løve avec Bergman Island et Julia Ducournau avec Titane seront cette année en compétition au Festival de Cannes, ont précisé les organisateurs.

Côtés vedettes, on pourra croiser sur la croisette Sean Penn, Noomi Rapace, Colin Farrell, Hafsia Herzi, Oliver Stone, Val Kilmer, Charlotte Gainsbourg, Jane Birkin, Catherine Deneuve, Emmanuelle Bercot, Matt Damon, Camille Cottin, Valérie Lemercier, Nanni Moretti, Léa Seydoux, Bruno Dumont, Jacques Audiard, Marina Foïs, Pio Marmaï, Tim Roth, Virginie Efira ou encore Lambert Wilson.

On retrouvera également le film Annette du Français Leos Carax, présenté en ouverture du festival. Cette comédie musicale rock, dont la bande originale et le scénario sont signés du mythique groupe américain Sparks, réunit deux stars : Marion Cotillard et Adam Driver. Dans un tout autre genre, Paul Verhoeven (Basic Instinct, Elle), cinéaste dont les films ont un parfum de scandale, promet de ne pas laisser indifférent avec Benedetta, un film sur une nonne lesbienne au XVIIe siècle, interprétée par Virginie Efira.

L’Américain Wes Anderson présentera The French Dispatch, un film tourné à Angoulême, dans le sud-ouest de la France, qui était déjà prêt pour l’an dernier et pourra fournir son quota de stars au tapis rouge : outre Bill Murray, l’acteur fétiche du réalisateur, le casting réunit Tilda Swinton, Timothée Chalamet, Adrien Brody, et côté français, Léa Seydoux et Mathieu Amalric.

Les nouveautés

Parmi les films hors compétition, on retrouve De son vivant d’Emmanuelle Bercot avec Catherine Deneuve, Cécile de France et Benoît Magimel. Le tournage avait été interrompu suite à l’hospitalisation de Catherine Deneuve. Autre film très attendu, Stillwater, un thriller de Tom McCarthy tourné à Marseille avec Matt Damon et Camille Cottin.

À noter, la création cette année d’une nouvelle section intitulée Cannes Premières. Cette sélection fera la place à des cinéastes "confirmés" qui ont déjà été sélectionnés en compétition. On y retrouvera Tromperie d’Arnaud Desplechin ou encore Mothering Sunday, un film de la Française Eva Husson. Autre nouveauté : la création d’une section éphémère consacrée aux questions environnementales. Le festival avait annoncé mi-avril une série de mesures destinées à réduire son empreinte environnementale, ainsi qu’une contribution payée par les journalistes accrédités.

Au total, la Sélection officielle comptera 61 films. Sur le plan logistique, le délégué général du Festival, Thierry Frémaux, a appelé à la "prévention" et à la "prudence", arguant que l’épidémie de Covid-19 n’était pas encore "vaincue".

La veille, le festival a annoncé que l’actrice et réalisatrice américaine Jodie Foster recevrait la Palme d’or d’honneur lors de cette 74e édition. Cette distinction, attribuée dans le passé à Jane Fonda, Jean-Paul Belmondo ou encore Agnès Varda, "salue un parcours artistique brillant, une personnalité rare et un engagement discret mais affirmé pour les grands sujets de notre époque", indiquent les organisateurs dans un communiqué.

"Je suis flattée que Cannes ait pensé à moi et je suis très honorée de pouvoir transmettre quelques mots de sagesse ou raconter quelques aventures à une nouvelle génération de cinéastes", a ajouté l’intéressée, citée dans le communiqué du festival.

Voici la liste des films en compétition, relayés par 20 minutes :

  • Annette, de Leos Carax (France)
  • A Feleségem története (L’Histoire de ma femme), d’Ildikó Enyedi (Hongrie)
  • Benedetta, de Paul Verhoeven (Pays-Bas)
  • Bergman Island, de Mia Hansen-Løve (France)
  • Drive My Car, de Ryusuke Hamaguchi (Japon)
  • Ha’berech (Le Genou d’Ahed), de Nadav Lapid (Israël)
  • Haut et fort, de Nabil Ayouch (Maroc)
  • Hytti nro 6 (Compartment No. 6), de Juho Kuosmanen (Finlande)
  • Julie (en 12 chapitres), de Joachim Trier (Norvège)
  • La Fracture, de Catherine Corsini (France)
  • Les Intranquilles, de Joachim Lafosse (Belgique)
  • Les Olympiades, de Jacques Audiard (France)
  • Lingui, de Mahamat-Saleh Haroun (Tchad)
  • Memoria, d’Apichatpong Weerasethakul (Thaïlande)
  • Nitram, de Justin Kurzel (Australie)
  • France, de Bruno Dumont (France)
  • Petrov’s Flu, de Kirill Serebrennikov (Russie)
  • Red Rocket, de Sean Baker (États-unis)
  • The French Dispatch, de Wes Anderson (États-Unis)
  •  Titane, de Julia Ducournau (France)
  • Tre piani, de Nanni Moretti (Italie)
  • Tout s’est bien passé, de François Ozon (France)
  • Un héros, d’Asghar farhadi (Iran)
  • Flag Day, de Sean Penn (États-Unis)

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :