AccueilCinéma

Les Animaux fantastiques offrent (enfin) un Oscar à la franchise Harry Potter

Publié le

par Sophie Laroche

© Warner Bros France

En décrochant l'Oscar des meilleurs costumes, le spin-off réalisé par David Yates a permis à la franchise des sorciers d'obtenir sa première statuette dorée.

© Warner Bros France

En dix années d'existence, la saga Harry Potter n'a jamais remporté de statuette lors de la prestigieuse cérémonie des Oscars. Il aura fallu attendre ce 26 février 2017 pour que la franchise soit récompensée, grâce au premier spin-off de la série, Les Animaux fantastiques. Également nommé dans la catégorie meilleurs décors, le film de David Yates est reparti avec l'Oscar des meilleurs costumes, décerné à Colleen Atwood. Cette dernière est une habituée des Oscars puisqu'elle avait déjà été distinguée pour Chicago en 2003, Mémoires d'une geisha en 2006 et  Alice au Pays des merveilles en 2011.

Douze nominations, mais zéro statuettes

Si la saga des huit films originaux avait attiré dans les salles des millions de spectateurs, cumulé plus de 7,5 milliards de dollars de recettes et connu un certains succès critique, elle n'avait récolté que 12 nominations, dont très peu dans des catégories majeures malgré une flopée d'acteurs de talent comme Helena Bonham Carter, Gary Oldman ou Ralph Fiennes, pour ne citer qu'eux.

Une mise à l'écart qui avait suscité le mécontentement des fans, qui n'ont pu s'empêcher de faire la comparaison avec une autre saga sortie à la même époque : Le Seigneur des anneaux. En trois ans, la trilogie de Peter Jackson a été nommée une trentaine de fois aux Oscars et a remporté 17 statuettes. Un journaliste d'Indie Wire s'était penché sur la question, affirmant qu'Harry Potter ne pouvait ni décrocher autant d'Oscars que Le Seigneur des anneaux ni concourir dans les mêmes catégories prestigieuses. Selon lui, les films sont trop proches de l'œuvre de J.K. Rowling et sont de ce fait considérés comme de simples "compléments". Il aurait donc fallu attendre une cinquantaine d'années pour que les films Harry Potter acquièrent une sorte d'indépendance cinématographique leur permettant de remporter les fameuses statuettes.

En 2012, Daniel Radcliffe s'en était pris à l'Académie des Oscars en déclarant : "Je ne pense pas que les Oscars aiment les films commerciaux, ou les films pour enfants, sauf s'ils sont réalisés par Martin Scorsese." L'acteur faisait ainsi référence au film Hugo Cabret, nommé cette année-là parmi les neuf meilleurs films de l'année."Je regardais Hugo Cabret l'autre jour et je me suis demandé pourquoi il était nommé et pas nous... Je pense qu'il y a une certaine part de snobisme."

La cérémonie 2017 a donc prouvé que l'Académie pouvait s'ouvrir quelque peu aux films plus populaires, mais il reste un long chemin à parcourir.

À voir aussi sur konbini :