Le grand Jaz Coleman a carte blanche pour la musique de L’Étrange Festival.

Trois raisons d'aller à L'Étrange Festival

À l'occasion de L'Étrange Festival, qui se tient à Paris du 7 au 18 septembre, le cinéma des Fauvettes et le Forum des images accueillent une sélection de films de genre incontournables. 

Le grand Jaz Coleman a carte blanche pour la musique de L'Étrange Festival.

Le grand Jaz Coleman a carte blanche pour la musique de L'Étrange Festival.

Le film The Darkness de Daniel Castro Zibrón fera l'ouverture de L'Étrange Festival, qui s'étalera sur 12 jours, dans plusieurs lieux parisiens, du 7 au 18 septembre. Comme d'habitude, des courts métrages de toutes nationalités se disputeront le Grand Prix Canal + et le Prix du public, une série de documentaires sera diffusée et quelques artistes renommés auront carte blanche pour faire découvrir au public des films qui les ont marqués.

Publicité

Chaque année, L'Étrange Festival propose un regard aiguisé sur le cinéma contestataire et à contre-courant. Ressortant des classiques obscurs et dénichant de nouveaux talents, la sélection met à disposition des petites perles marginales, souvent inaccessibles. Ce festival trop méconnu propose une formule remarquable et originale. Soucieuse de mêler le coup de coeur et le consensuel, la manifestation a concocté une programmation éclectique où les différents formats satisferont assurément toutes les envies. Konbini vous donne trois raisons de faire le déplacement au Forum des images (1er arrondissement) et au cinéma des Fauvettes (13e arrondissement) !

#1. Rencontrer des artistes

Cette année, la manifestation s'est donné pour thématique la devise À la liberté ou à la mort ! L'occasion idéale pour échanger avec Jean-Pierre Mocky (Solo) et Romain Goupil (La Java des ombres), qui honoreront de leur présence les salles où vous pourrez redécouvrir leurs films. Si le parrain du festival, Alejandro Jodorowski (Poesía sin fin), animera lui aussi une séance spéciale, le maître du gore, Frank Hennenlotter, participera à cette ambiance bizarrement envoûtante en présentant Frankenhooker et Frères de sangMais le festival rendra surtout hommage au cinéaste polonais Andrzej Zulawski, décédé en février dernier, avec, entre autres, les projections de Possession et du Diable, présentées par Andrzej Jaroszewicz, Daniel Byrd et Sophie Marceau.

#2. Réviser ses classiques

Pour n'en citer que quelques-uns : Week-end de Jean-Luc Godard, Nosterafu, fantôme de la nuit de Werner Herzog, La Gueule ouverte de Maurice Pialat ou encore Equus de Sidney Lumet. Le festival vous invitera aussi à entrer dans l'univers du réalisateur japonais Shōhei Imamura, à travers un focus sur sept de ses plus beaux chefs-d’œuvre, dont deux inédits : Désirs volés et Mon deuxième frère. Son cinéma épouse toujours, lui aussi, le point de vue des marginaux, pour explorer l'atrocité et la répugnance humaine.

Publicité

La programmation a opté, en concoctant un brassage de multiples cultures, pour une promenade artistique aussi incontournable que divertissante. Le parcours est finalement à vivre comme une expérience artistique unique qui vous propose de vous frayer un chemin parmi des œuvres emblématiques.

#3. Profiter des concerts

Si l'évènement a prévu de diffuser des documentaires musicaux sur Frank Zappa et Jean-Louis Costes pour éveiller tous vos sens, Jaz Coleman, l'ange noir du post-punk vous a concocté un curieux programme. Le fondateur de Killing Joke profitera même de l'évènement pour donner un concert solo qui s'annonce mémorable. Le festival a aussi prévu un créneau pour les Anglais Test Dept, qui joueront pour la première fois à Paris. Le Drahomira Song Orchestra est aussi annoncé sur scène, accompagné par la chanteuse suisse Pony Del Sol.

Foncez !

Publicité

 Retrouvez toutes les informations sur L'Étrange Festival et sa programmation juste ici.

Par Lucille Bion, publié le 07/09/2016

Copié

Pour vous :