La plateforme de streaming de Disney sera disponible fin 2019

Avec le rachat de la Fox, Disney poursuit le projet de se lancer dans le streaming.

Il y a deux semaines, un accord était conclu pour que Walt Disney absorbe la Fox au sein de son groupe. Avec, ce rachat – qui inclut 60 % de la plateforme de streaming Hulu – Disney consolide son projet de développer des services de streaming et ainsi concurrencer Netflix.

Publicité

Pour autant, le géant aux grandes oreilles n’est pas pressé. "C’est un marathon, pas un sprint", a dit Bob Iger, PDG du groupe, hier, lors d’un appel téléphonique avec des analystes financiers de Wall Street, selon Deadline.

L’offre streaming du groupe se diviserait en trois services :

  • Hulu – qui s’est fait connaître à l’étranger pour avoir produit The Handmaid’s Tale – serait axé sur les films et séries pour adultes.
  • Une plateforme de streaming Disney qui verra le jour en 2019 viserait les familles avec, notamment, du contenu des studios Pixar, Marvel, et Lucasfilm.
  • ESPN, le réseau de chaînes de télévision, s’adresserait aux amateurs de sports.

Il semblerait donc que Disney n’aille pas simplement combiner tout son contenu au sein d’un seul et unique service de streaming. "On pense que les consommateurs devraient pouvoir prendre des décisions par eux-mêmes à propos du type d’offre qu’ils désirent" a ajouté Bob Iger.

Publicité

"Ça prend du temps de construire le type de bibliothèque de contenu que nous avons l’intention de créer." Même si le PDG n’a pas donné de chiffres concrets, il a dit que les prix refléteraient l’offre moins ample (que celle de Netflix). Selon Deadline, les experts de Wall Street estiment que Disney demandera entre 6 et 8 dollars par mois l’accès à sa plateforme de streaming. Le groupe proposera aussi des forfaits groupés pour ceux qui voudraient souscrire aux trois services.

Disney partirait donc sur une stratégie du "moins c’est plus". En se centrant sur son patrimoine cinématographique, la société espère attirer un vaste public en diffusant en streaming des titres cultes comme Star Wars, Avengers ou Le Roi Lion. Mais sera-t-il suffisant pour détrôner le roi Netflix ?

L’idée d’une offre de films limitée semble risquée car elle implique que les gens voudront simplement regarder les mêmes contenus encore et encore. Est-ce une stratégie viable à l’ère de Facebook, Instagram et compagnie, qui nous fournissent du nouveau contenu par un entonnoir ?

Publicité

D’autant plus que de nombreux titres de Lucasfilm, Marvel et Pixar ne seront pas disponibles à cause de contrats de distribution antérieurs – notamment le septième opus de Star Wars : Le Réveil de la Force.

À ce jour, Hulu et ESPN ne sont disponibles qu’aux États-Unis. Disney n’a pas encore évoqué une expansion à l’international.

Pendant ce temps, le nombre d’abonnés à Netflix ne cesse d’augmenter, trimestre après trimestre. 2019 nous dira si Disney peut espérer se faire une place dans le business fermé et fructueux du streaming.

Publicité

Par clara hernanz, publié le 08/08/2018

Pour vous :