AccueilCinéma

La Passion du Christ aura bien droit à une suite

Publié le

par Lucille Bion

Le Jesus Cinematic Universe est relancé.

Il y a maintenant quatre ans, Mel Gibson annonçait fièrement qu’il préparait le retour de Jésus, dans une suite de La Passion du Christ. Lors de sa sortie en 2004, le film avait essuyé de nombreuses polémiques entre accusations de violences et incitations pour certains à la haine antisémite, tout en se voyant reprocher son manque de véracité historique.

Pourtant, La Passion du Christ avait rapporté 612 millions dollars (546 millions d’euros) à l’échelle internationale et devenait ainsi le film indépendant le plus rentable de tous les temps, avec un budget de production estimé à 30 millions de dollars.

Si Mel Gibson avait annoncé la suite de son film religieux en 2016, personne n’avait de nouvelles de Résurrection jusqu’à aujourd’hui. Jim Caviezel, l’acteur qui incarnera Jésus Christ, a expliqué que le réalisateur était toujours à fond sur le projet, comme il l’a révélé à Breitbart News :

"Mel Gibson m’a envoyé une troisième version du scénario et une photo. C’est en train d’arriver. Ça s’appelle La Passion du Christ : Résurrection. Ce sera le plus gros film de l’histoire."

Un film ultra rentable

Si le film original avait été extrêmement rentable, il avait aussi décroché le record du plus gros score au box-office pour un film R-Rated aux États-Unis selon Dark Horizons. Autre record à noter : La Passion du Christ était le plus grand succès commercial, à la fois pour un film religieux et pour un film dans une langue autre que l’anglais (il a été tourné en araméen, hébreu et latin).

Randall Wallace (Nous étions soldats, Et si le ciel existait ?) a écrit le scénario, après avoir déjà collaboré avec le réalisateur sur Braveheart. Sa présence sur le plateau est considérée comme un véritable atout pour le film puisque Randall Wallace a été major de promo et diplômé en religion à l’université de Duke.

Cette longue attente entre les deux films s’explique aussi parce que le cinéaste avait confié qu’il serait beaucoup plus exigeant sur les propos que véhiculera cette suite. Il ne se contentera pas de faire un simple compte rendu de cet événement sacré et promet une expérience cinématographique profondément mystique. 

À voir aussi sur konbini :