AccueilCinéma

Alan Ruck a une (bonne) idée pour la suite de La Folle Journée de Ferris Bueller

Publié le

par Lucille Bion

Trente ans plus tard, les ados adeptes de l'école buissonnière ont bien grandi.

Au rayon des remakes et des sequels, l’industrie a jusque-là laissé tranquille La Folle Journée de Ferris Bueller, feel-good movie sorti en 1986 et aujourd’hui érigé au rang de classique. Pour les non-initiés, Ferris Bueller est un adolescent adepte de l’école buissonnière.

Auteur de nombreux subterfuges pour tromper ses parents et manquer le lycée, sous l’œil jaloux de sa sœur, le héros se réveille un matin ensoleillé avec la vision trouble, des maux de ventre et les mains moites. En réalité, il se porte comme un charme et va embarquer son meilleur ami Cameron Frye et sa petite amie Sloane Peterson dans sa folle journée.

Alan Ruck, qui incarne le meilleur ami de Matthew Broderick, a pitché une idée à Entertainment Weekly pour la suite de ce teen movie :

"Il y a toujours eu des rumeurs et des scénaristes qui viennent me voir pendant des fêtes ou des cérémonies pour me dire 'J’ai eu une super idée' mais après tu n’en entends plus jamais parler. À l’époque, John Hughes a brièvement discuté avec Matthew de la possibilité que Ferris aille à l’université. J’ai toujours pensé qu’ils devaient attendre que Matthew et moi ayons 70 ans. Cameron serait dans une maison de retraite et Ferris viendrait le récupérer !"

Dans la comédie irrésistible, Alan Ruck incarne un adolescent frêle à la santé très fragile. Cette suite dans une maison de retraite aurait donc beaucoup de sens puisque son personnage retrouve sa fougue et sa joie de vivre grâce à Ferris Bueller et son périple. Si cette idée revenait jusqu’aux oreilles des studios, elle pourrait bientôt être mise en application, puisque les deux comédiens, qui ont bien vieilli depuis le tournage, approchent des 70 ans. Alan Ruck a fêté cette année ses 64 ans, tandis que Matthew Broderick, plus jeune, vient de souffler sa 58e bougie. 

Dans les années 1990, un spin-off sous forme de série avait vu le jour mais n’avait pas rencontré le succès escompté. La nostalgie que nous fait vivre Hollywood ces dernières années pourrait changer la donne. Pendant le confinement, Josh Gad avait pris les choses en main et réuni l’ensemble du casting le temps d’un live à revoir sur YouTube :

À voir aussi sur konbini :