AccueilCinéma

Kristen Stewart en a marre du débat autour des inégalités à Hollywood

Publié le

par Juliette Geenens

Interrogée par le magazine américain Variety, la comédienne américaine a exprimé une grande lassitude vis-à-vis de la polémique sur les écarts d'égalités entre femmes et hommes au cinéma.

"Beaucoup de gens parlent du manque de grand rôles pour les femmes, ou [disent] qu'il n'y a pas assez de réalisatrices, avez-vous l'impression que cela est en train de changer ?" À cette question, Kristen Stewart, exaspérée, répond par une grimace.

Le débat sur les inégalités femmes-hommes dans le milieu du cinéma semble beaucoup agacer l'actrice. Interviewée sur le site de Variety, elle s'exprime sur la question de la suprématie des hommes à Hollywood. "C'est ennuyeux !", déclare-t-elle, blasée par l'inaction générale. "Au lieu de rester assis là, à vous plaindre, agissez ! Allez écrire quelque chose, allez faire quelque chose !" Puis, Kristen Stewart explique à la journaliste :

"Je sais que c'est facile à dire, juste parce que, merde, c'est dur de faire produire un film, c'est très onéreux. Qui appeler pour sortir un film ? Mais c'est juste que ce sujet est prédominant partout en ce moment, c'est barbant."

Kristen Stewart, non féministe ?

De tels propos ne permettent pas de taxer Kristen Stewart d'antiféministe. L'actrice de 25 ans est loin de nier l'existence des inégalités entre les sexes dans l'industrie du 7e art. Au contraire, au fil de sa carrière, ses punchlines progressistes ont fait d'elle un symbole de la lutte contre le sexisme.

"<em>C'est vraiment ridicule de dire que l'on est pas féministe</em>," avait déclaré Kristen Stewart en 2014, à <a href="http://www.thedailybeast.com/articles/2014/10/11/the-resurrection-of-kristen-stewart.html" target="_blank">Thedailybeast.com</a>.

Dans le magazine de mode britannique Harper's Bazaar, en août 2015, elle reprochait à Hollywood d'être "sexiste jusqu'à l'écœurement". Selon elle, "les femmes doivent inévitablement travailler plus dur pour être entendues."

Pendant la promotion d'American Ultra, elle s'était prêtée au jeu de l'interview parodique avec son partenaire à l'écran, Jesse Eisenberg, dans laquelle elle dénonçait les questions futiles posées aux actrices au sujet de leur manucure ou de la marque de leur robe.

Il est compliqué d'ignorer le problème de l'inégalités femmes-hommes quand on sait qu'à Hollywood, 38 % des films de ces vingt dernières années échouent au test de Bechdel, qui vise à mesurer la parité dans les œuvres (livres, télévision, cinéma...).

À voir aussi sur konbini :