(Chroniques de Clichy-Montfermeil © Insta )

Avis aux réalisateurs en herbe : Kourtrajmé ouvre une école de cinéma gratuite

Vous pouvez déjà vous inscrire pour tenter de faire partie des dix lauréats qui suivront une formation complète de 9 mois.

Écriture, réalisation et postproduction seront les trois grands modules de la formation cinématographique proposée par le collectif d’artistes Kourtrajmé. En 1994, Kim Chapiron et Romain Gavras fondent le collectif qui révélera Vincent Cassel et Mathieu Kassovitz. Plus de 20 ans après, Kourtrajmé se compose maintenant de 135 membres actifs dans plusieurs domaines.

Publicité

Fort de son succès, le collectif a décidé d’ouvrir les portes d’une école gratuite au sein des Ateliers Médicis. Les cours vont débuter dès le mois de novembre, ainsi que l'a annoncé Ladj Ly au Parisien ce mardi 25 septembre. "Il suffit d’avoir une idée et on aide les candidats" a simplement expliqué le cinéaste.

Une formation complète

Pour postuler ? Il suffit d'avoir plus de 18 ans et un soupçon de créativité. À la suite d’un entretien déterminant avec Ladj Ly et les Ateliers Médicis, dix lauréats vont profiter d’une formation cinématographique de 9 mois, pendant laquelle ils pourront étudier l’écriture de scénario, la réalisation, la préparation d’un tournage, la postproduction et le montage sonore.

Romain Gavras nous confiait lors de la promo du Monde est à toi qu’il n’avait pas fait d’études et avait enchaîné les petits boulots pour faire du cinéma le week-end avec sa bande de copains. Il est donc logique que cette nouvelle école opte pour un procédé qui repose sur l’égalité des chances. Ladj Ly a d’ailleurs confirmé que l’école Kourtrajmé ne serait pas regardante sur les diplômes :

Publicité

"Aucun de nous n’a fait d’école de cinéma, on est une bande de potes qui avions envie de faire du cinéma dès notre plus jeune âge, c’est important de transmettre notre expérience, de former la relève."

Vous avez jusqu’au 12 octobre, minuit, pour postuler sur ce site. Comme une école de cinéma classique, vous aurez à renseigner votre parcours et vos éventuels travaux en lien avec le domaine audiovisuel. À noter qu’il faut quand même avoir une idée précise de film, car vous devrez joindre un budget prévisionnel et quelques images. Réalisateurs en herbe, ne manquez pas le coche !

Par Lucille Bion, publié le 26/09/2018

Pour vous :