(© HBO)

Kit Harington se demande quand un acteur gay jouera dans un film Marvel

"Il y a un gros problème avec la masculinité et l’homosexualité, comme si elles ne pouvaient pas aller ensemble".

(© HBO)

La question de la représentation des identités dans le septième art est au cœur des productions modernes. Ce thème plus qu’important, qui permet de sortir des stéréotypes pour prouver aux millions de spectateurs qu’ils peuvent se retrouver dans les personnages, est de plus en plus présent dès l’écriture des longs-métrages.

Publicité

Disney a par ailleurs décidé d’en faire une pierre angulaire de sa stratégie avec ses castings multiculturels côté Star Wars et autre blockbusters, notamment le premier super-héros noir du MCU (en dehors de Blade donc), Black Panther. Captain Marvel, qui sortira prochainement, sera également le premier film des studios à mettre en scène une super-héroïne seule en piste — et pour le coup, DC l’a plutôt bien amorcé deux ans auparavant avec Wonder Woman.

Néanmoins, la notion de représentation des identités ne tourne pas qu’autour de la couleur de peau ou du genre. Si l’on voit de plus en plus de drames et comédies romantiques centrés sur des histoires d’amour entre deux personnes du même sexe, quid de la présence d’acteurs gays dans de gros blockbusters ?

C’est la question soulevée par Kit Harington, lors d’une interview à Toronto. Ce dernier, venu défendre The Death and Life of John F. Donovan, le nouveau film de Xavier Dolan, a expliqué au micro du média américain Variety :

Publicité

"Il y a un gros problème avec la masculinité et l’homosexualité, comme si elles ne pouvaient pas aller ensemble. Que l’on ne peut pas avoir quelqu’un dans un film Marvel qui est gay dans la vraie vie et qui joue un super-héros. Je veux dire, quand est-ce que ça va arriver ?"

La question soulevée par Harington a le mérite de lancer le débat et d’amener à réfléchir plus en profondeur sur la manière dont Hollywood catégorise ses talents homosexuels, en les mettant dans des cases particulières, souvent clichées.

À bon entendeur…

Publicité

Par Arthur Cios, publié le 11/09/2018

Pour vous :