AccueilCinéma

Johnny Knoxville annonce la fin des mythiques Jackass

Publié le

par Arthur Cios

C’est la fin d’une (folle) époque.

Toutes les bonnes choses ont une fin, et personne n’est éternel. Évidemment que le groupe Jackass ne pouvait pas durer des décennies, et pourtant, l’information fait mal : Jackass, c’est fini. Pour Johnny Knoxville en tout cas, et ce dernier étant la pierre angulaire de la formation, cela se traduirait par une mort douce des casse-cou télévisés.

GQ a dévoilé un long portrait de l’acteur et cascadeur qui vient de fêter ses 50 ans, où il parle du tournage du nouveau film Jackass 4 et raconte qu’il compte prendre sa retraite après cet ultime film.

Il indique ainsi :

"Tu ne peux pas tenter le diable indéfiniment avant d’être victime de quelque chose d’irréversible. J’ai eu beaucoup de chance de réussir ce que j’ai tenté et d’être encore en capacité de marcher."

Il faut dire que Jackass est né en 2000, alors que Knoxville avait 29 ans et qu’il enchaînait les trucs les plus cons possibles. Nous n’avons pas le temps de quantifier la chose, mais on pourrait cibler sur 300 projectiles sur les testicules, 250 bagarres, 400 accidents en tous genres, des dizaines de coups de marteau ici et là, et une morsure de téton par un bébé crocodile.

Derrière ces bêtises qui ont fait hurler de rire au moins une génération entière, se cache aussi une pléthore de blessures, certaines plus grave que d’autres. Des commotions cérébrales, des os brisés, des dents cassées, des genoux tordus et plus encore. Sauf que comme l’explique l’intéressé, le corps ne reçoit pas les chocs de la même manière à 50 ans qu’à 30 ans.

Pour rappel, Knoxville et Steve-O ont été hospitalisés à peine deux jours après le début du tournage de ce Jackass 4. Ce tournage sera son dernier à faire le casse-cou et signera l’arrêt de mort de Jackass. Toutes les bonnes choses ont une fin, même les plus connes.

Le film devrait sortir en salle en octobre prochain outre-Atlantique, mais la Paramount n’a pas encore communiqué une date en France.

À voir aussi sur konbini :