AccueilCinéma

Johnny Depp enquête sur les meurtres de Tupac et Biggie dans le trailer de City of Lies

Publié le

par Rachid Majdoub

Oui, vous avez bien lu.

Assassiné le 9 mars 1997 à Los Angeles, Christopher Wallace aurait eu 49 ans aujourd'hui. Son meurtre n’a toujours pas été élucidé, au même titre que celui de Tupac Shakur, victime d’un drive-by shooting six mois auparavant dans les rues de Las Vegas. Jadis amis devenus meilleurs ennemis et porte-étendards dans une guerre opposant la côte ouest et la côte est, les deux rappeurs emblématiques ont disparu dans des circonstances troubles, noircies par de nombreuses zones d’ombre jamais éclaircies depuis.

Et pourtant, le détective Russell Poole a passé des années à enquêter sur leurs meurtres, aujourd’hui non résolus. Jusqu’à ce qu’il soit victime d’une crise cardiaque, le 19 août 2015, à la sortie d’un ultime entretien avec le Los Angeles County Sheriff’s Department, aux sujets de Tupac et Biggie justement. Cet ancien détective du Los Angeles Police Department sera incarné à l’écran par Johnny Depp, épaulé par Forest Whitaker dans City of Lies dont voici le trailer.

Cette course à la vérité les conduira à révéler un réseau de corruption interminable, connectant des agents du LAPD, des membres de gangs et surtout Death Row Records, dont le boss n’est autre que le manager véreux de 2Pac : Suge Knight.

Réalisé par Brad Furman, City of Lies fait écho à la série de Netflix Unsolved et est adapté par Christian Contreras du livre Labyrinth, dans lequel le journaliste Randall Sullivan raconte l’enquête sans fin de Russell Poole, qui aura été à deux doigts de mettre des noms sur les assassins des deux légendes du hip-hop. Dans les tuyaux depuis plus de cinq ans, le film devrait sortir en salles le 18 mars prochain.

Pour prolonger l’histoire

Dans son documentaire Biggie and Tupac réalisé en 2002, le Britannique Nick Broomfield suit Russell Poole, alors chargé de prendre en main l’affaire du meurtre de Notorious B.I.G.

Une affaire qu’il prendra particulièrement à cœur, et qu’il liera à celle du meurtre de Tupac. Au point de démissionner après 18 ans de carrière, quand on l’a empêché de poursuivre son enquête sur des confrères policiers qu’il soupçonnait d’être impliqués dans les meurtres des deux rappeurs. Il continue alors son enquête seul, pour découvrir la vérité.

À lire -> Pourquoi Diddy et Suge Knight sont responsables de la mort de Tupac et Biggie

Convaincu que la police de Los Angeles est impliquée dans ces meurtres, il pense que tout a commencé parce que Suge Knight devait des millions en royalties à Tupac. Le rappeur voulait quitter son label Death Row - dirigé par Suge - et faire réaliser un audit. Ce serait la raison de l’assassinat de 2Pac, si l’on se réfère aux confidences de Russell Poole dans le documentaire :

"Suge Knight voulait que l’on pense à des représailles entre Tupac et Biggie-Notorious B.I.G. Il voulait faire croire à un lien entre les deux meurtres […]. Des officiers de police travaillaient pour Death Row, ce qui est déjà un scandale en soi. Des représentants de la loi travaillaient pour des gangsters […]. Car tout le monde savait que Death Row Records faisait du trafic de drogue."

"Des officiers de police travaillaient pour Death Row", les mots sont forts. Et révèlent une vérité. Plusieurs agents du FBI étaient corrompus et emprisonnés. Ils étaient par ailleurs soupçonnés d’échanges avec des gangs, voire d’affiliation. Suge Knight avait des relations privilégiées avec eux.

Ces faits seront relatés dans City of Lies… on a hâte d’en découdre.

À voir aussi sur konbini :