John Williams va composer la musique de Star Wars IX

Entre le compositeur et la franchise, c’est une histoire qui dure.

John Williams à Los Angeles, en juin 2016. (© Jason LaVeris/FilmMagic)

Comme le rapporte Film Music Reporter, le célèbre compositeur et chef d’orchestre John Williams va s’occuper de la musique de Star Wars : Episode IX, qui sera réalisé par J.J. Abrams et est prévu pour le 18 décembre 2019.

Publicité

Cette nouvelle collaboration témoigne de la fidélité du compositeur américain à la saga créée par George Lucas. Il a ainsi fait profiter de son talent à la quasi-totalité des films de la franchise – à l’exception notable de Rogue One (dont Michael Giacchino avait signé la BO). Dernièrement, on avait appris qu’il allait aussi composer le thème de Solo : A Star Wars Story, le prochain spin-off de la saga, prévu pour mai (le reste de la musique sera signé par John Powell).

La première contribution de John Williams à la franchise de George Lucas remonte à 1977, avec la BO d’Un nouvel espoir. Une collaboration pour le moins fructueuse – récompensée par l’oscar de la meilleure musique de film l’année suivante – et poursuivie jusqu’à nos jours.

En plus des deux prochains films Star Wars, John Williams retrouvera son autre réalisateur fétiche, Steven Spielberg, pour le cinquième Indiana Jones (annoncé pour l’été 2020). Ayant aussi signé les partitions de Pentagon Papers et des Derniers Jedi en 2017, le compositeur peut espérer remporter une 51e (voire 52e) nomination à la cérémonie des Oscars (et se rapprocher ainsi toujours plus du record historique détenu par Walt Disney, qui comptait 59 nominations avant son décès en 1966), et d’une 6e statuette dorée (sa dernière remonte à 1994, pour La Liste de Schindler).

Publicité

À bientôt 86 ans, le compositeur infatigable n’a visiblement pas l’intention de prendre sa retraite. Interrogé par Variety, il a qualifié sa longue et brillante carrière de 60 ans (44 % des films sur lesquels il a travaillé ont été nommés aux Oscars pour leur musique) de "bon début", avant de justifier son activité débordante :

"Je ne pense pas que l’on puisse se retirer de la composition. Je me sens très chanceux, et le travail que je fais ne dépend pas vraiment de l’âge. Si votre vision est toujours bonne, et vos mains aussi – je n’ai pas d’arthrite dans les mains et je joue du piano très facilement – je ne pense pas qu’il y ait de raisons de se priver de la joie de travailler. La musique est tellement gratifiante."

En attendant de découvrir ses nouvelles compositions, voici une petite piqûre de rappel :

Publicité

Par Marie Jaso, publié le 11/01/2018

Copié

Pour vous :