AccueilCinéma

L’Église de scientologie avait conseillé à John Travolta de ne pas jouer dans Pulp Fiction

Publié le

par Kate Lismore

( Vincent Vega dans Pulp Fiction © Park Circus )

Heureusement, il l'a fait quand même. Ouf !

La scientologie est un sujet qui fascine beaucoup de gens autour du monde. Entre les diverses stars qui s'y sont converties et les documentaires comme My Scientologie Movie ou Going Clear: Scientology and the Prison of Belief, l'actualité autour de l'Église de scientologie ne faiblit jamais.

L'actrice américaine Leah Remini a récemment quitté la secte et lui a consacré une série documentaire controversée, Scientology and the Aftermath. On y apprend notamment que John Travolta a demandé l'accord de l'Église de scientologie avant d'accepter le rôle de Vincent Vega dans Pulp Fiction.

Dans le dernier épisode de Scientology and the Aftermath, un ancien cadre de l'organisation, Mike Rinder explique que John Travolta lui a demandé de lire le scénario de Pulp fiction avant d'accepter le rôle. On suppose que c'est dû au fait que Vincent, le personnage qu'il interprète, est un tueur à gages accro à l'héroïne, ce qui aurait pu être néfaste à l'image de la scientologie.

"Quand Quentin Tarantino a approché John Travolta pour un rôle dans Pulp Fiction, John m'a demandé de lui donner mon avis sur le script. Il devait jouer le rôle d'un assassin accro à l'héroïne. Je lui ai dit : 'Oh, John, je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose.' C'était vraiment un super conseil. J'aurais dû être agent."

Ça fait bizarre de se dire que si la scientologie s'était vraiment opposée à Pulp Fiction, John Travolta serait vraisemblablement passé à côté de l'un des meilleurs rôles de sa carrière.

Vous pouvez découvrir l'épisode en question de la mini-série en ligne. Dans les deux autres épisodes déjà sortis, on suit Leah Rimini depuis son départ de la secte il y a quatre ans. L'actrice faisait partie de l'Église de scientologie depuis l'âge de 9 ans.

"Bravo à Leah Rimini pour avoir eu les cojones de réaliser Scientology and the Aftermath. Très curieux de voir la série.
– Merci Louis Théroux d'avoir le courage de faire ce que tu fais."

Traduit de l'anglais par Dario

À voir aussi sur konbini :