John Krasinski planche déjà sur le script de Sans un Bruit 2

Pour la suite de Sans un bruit, John Krasinski occupera finalement la place de scénariste. Et il ne manque pas d’idées sur les créatures tueuses.

( © Sans un bruit )

Sans un bruit était l’une des grosses surprises de l’année. Petite production, démarrage record, plans marketing, succès auprès de la critique… le film restera l’un des plus marquants de l’année 2018. En récoltant près de 340 millions de dollars au box-office (pour un budget estimé à 17 millions de dollars), Sans un bruit, film de genre, a clairement su s’imposer dans le game.

Publicité

Fière de ce succès, la Paramount a décidé de donner une suite aux aventures familiales des personnages de John Krasinski, Emily Blunt et leurs enfants. En effet, si la suite est prévue pour 2020, le Hollywood Reporter nous apprend aujourd’hui que John Krasinski est en train de travailler sur le nouvel opus. Pourtant, le réalisateur comptait davantage se pencher sur la série Amazon Jack Ryan et un projet de film, Life on Mars.

Le comédien était présent à Los Angeles, et a indiqué qu’il avait une idée pour la suite :

"J’ai eu une petite idée pour la suite, mais je ne pensais pas que ça se concrétiserait. Donc j’ai dit au studio "faites le film avec quelqu’un d’autre". Ils ont ensuite écouté des pitches et j’ai parlé de mon idée au producteur Drew Form. Il m’a dit d’y penser plus longuement. Et j’ai pensé que ça pourrait vraiment marcher. Donc je suis en train d’écrire le scénario."

Publicité

L’origine des créatures

John Krasinski a avoué au média qu’il avait pensé creuser histoire des créatures dangereuses du film. Celles qui, lorsqu’elles entendent le moindre son, se ruent sur l’humain qui s’agite et le dévore. Selon The Hollywood Reporter, elles viendraient d’une planète sans lumière et ont atterri sur Terre à cause d’un météore.
 
"J’ai toute la trame de fond, je sais exactement d’où ils viennent et quel jour et où cela s’est passé" a mystérieusement conclu le scénariste. Réponse en salles dans deux ans.

Par Lucille Bion, publié le 19/10/2018

Pour vous :