20 ans avant d'être le Joker, Joaquin Phoenix a failli être Batman

En 20 ans, tout a changé pour l'acteur américain.

L’an passé, avec sa prestation bluffante du Joker, Joaquin Phoenix a reçu un Oscar, fait couler beaucoup d’encre et gagné le cœur des derniers cinéphiles qui lui résistaient. Sous la direction de Todd Philipps, Joaquin Phoenix a donc marqué l’histoire à travers le visage de l’un des personnages les plus iconiques de la pop culture, comme Heath Ledger l’avait fait pour Christopher Nolan et Jack Nicholson pour Tim Burton.

Mais dans les colonnes du magazine anglais Empire, une histoire amusante prouve que le destin de Joaquin Phoenix aurait pu prendre une tout autre tournure. Le réalisateur Darren Aronofsky (Requiem for a Dream, The Wrestler, Black Swan) explique qu’il était en pleine négociation pour faire un Batman avec les studios de la Warner il y a 20 ans.

Publicité

Si le cinéaste avait écrit un rôle sur-mesure pour ce dernier, la Warner voulait que l’acteur Freddie Prinze Jr. hérite de la cape de Bruce Wayne :

"Je me suis alors dit : 'Oulah… Nous sommes en train de faire deux films différents, là !' C’est une histoire vraie. C’était une autre époque. Le Batman que j’avais écrit était très loin de ce qu’ils ont fini par faire."

Darren Aronofsky évoque évidemment le travail de Christopher Nolan qui, finalement, fera appel à Christian Bale et non à. Freddie Prinze Jr., alors coqueluche des adolescents après son apparition dans la comédie Elle est trop bien. 

Publicité

À cette époque, Joaquin Phoenix commençait à se faire connaître puisqu’il venait de décrocher ses rôles dans Gladiator (2000), The Yards (2000) ou encore, un peu plus tard, Signes (2002). Et finalement, ce n’est peut-être pas plus mal que le rôle ait échappé au comédien, que Christopher Nolan ait réalisé sa trilogie et que Todd Philipps ait donné naissance au Joker façon… Joaquin Phoenix.

Par Lucille Bion, publié le 20/04/2020