Jennifer Lawrence n’a tenu que trois minutes devant Phantom Thread

"Est-ce que ça parle juste de vêtements ?"

Jennifer Lawrence dans Mother! (© Paramount Pictures)

L’un des nombreux traits de caractère de l’oscarisée Jennifer Lawrence – outre son talent – est un franc-parler à toute épreuve. Une absence de filtre qui n’empêchera pas l’actrice, membre de l’Académie des Oscars et, de facto, votante à la prochaine cérémonie du 4 mars, de s’exprimer sur les films en compétition.

Publicité

Invitée sur le podcast "WTF" de Marc Maron à l’occasion de la promotion de son nouveau film, Red Sparrow, l’actrice a partagé ses dernières expériences cinématographiques, dont celle – visiblement intense – de sa tentative de visionnage du film Phantom Thread :

“J’ai tenu environ trois minutes. Trois bonnes minutes. Je m’excuse auprès de tous les gens qui ont aimé ce film. Je ne pouvais lui accorder autant de temps [le film dure 2 h 11, ndlr]. Ça faisait trois minutes et j’étais déjà… [Elle soupire d’agacement.]"

Si le dernier long-métrage de Paul Thomas Anderson est nommé dans six catégories aux Oscars, on parie qu’il n’aura pas les faveurs de l’actrice pour la précieuse statuette du Meilleur film. Jennifer Lawrence justifie son abandon précoce par la série de questions qu’elle a eu le temps de se poser en démarrant Phantom Thread :

Publicité

"Est-ce que ça parle juste de vêtements ? Reynolds Woodcock est-il une sorte de pervers narcissique dont toutes les filles tombent amoureuses parce que c’est un artiste et qu’il les fait douter d’elles-mêmes ? Est-ce que c’est ça l’histoire d’amour ? Je ne l’ai pas vu, donc je ne sais pas. Je suis passée par là, je sais ce que c’est, je n’ai pas besoin de voir ce film [rires]."

Si le film a effectivement quelques longueurs, on peut affirmer sans trop s’avancer que Phantom Thread est un petit peu plus que ça, notamment une jolie démonstration de maîtrise cinématographique, autant dans la réalisation de Paul Thomas Anderson que dans le jeu de Daniel Day Lewis, Vicky Krieps et Lesley Manville.

Pour l’honneur de la compétition, il ne reste plus qu’à espérer que les autres votants de l’Académie des Oscars ont regardé chaque film dans son intégralité. Même si, visiblement, certains ne comptent pas se donner cette peine pour Get Out. Réponse le 4 mars.

Publicité

Par Marie Jaso, publié le 28/02/2018

Pour vous :