AccueilCinéma

Trailer : pour la beauté du geste, Jason Statham combat un requin géant dans En eaux troubles

Publié le

par Arthur Cios

(© Warner Bros.)

Parce que pourquoi pas.

La notion de nanar a perdu de son sens depuis quelques années. Ce terme était utilisé pour désigner les films de série B, voire Z, dont l’intention était de faire un bon film, mais qui sont finalement si mauvais qu’ils en deviennent drôles. Nous avons vu apparaître le site culte Nanarland, et une véritable sous-culture devenue fructueuse avec les années. Forcément, des petits malins ont voulu en profiter et sortir une flopée de mauvais films se voulant des nanars, mais n’étant que mauvais.

À première vue, on aurait tendance à dire que c’est dans cette dernière catégorie que se classe le prochain film de la Warner, The Meg, ou en français, En eaux troubles (indice numéro 1 : un gros studio qui finance un long-métrage comme celui-ci ? Difficile d’y voir un "vrai" nanar).

On y suit un capitaine, Jason Statham (indice numéro 2 : un acteur célèbre et bankable, mais réputé pour ses performances bourrines) et une équipe de scientifiques partie combattre un immense requin préhistorique, un mégalodon (indice numéro 3 : on n’a pas besoin d’en dire plus).

Vous nous trouverez peut-être un peu dur, mais difficile de ne pas y voir un "wannabe-nanar" avec ces premières images. Jason Statham est accompagné d’acteurs peu connus, à savoir Li Bingbing, Cliff Curtis (Fear The Walking Dead), Rainn Wilson (Dwight de The Office), Ruby Rose, Winston Chao, Page Kennedy, Jessica McNamee, Ólafur Darri Ólafsson, Shuya Sophia Cai ou encore Masi Oka.

Un casting en partie asiatique, expliqué par la localisation de l’action (qui se déroule au large des eaux chinoises), mais qui permet aussi au studio de séduire l’immense marché des spectateurs asiatiques, souvent adeptes de ce genre de film de monstres. Le tout dirigé par Jon Turteltaub, qui a déjà fait ses preuves en réalisant notamment les deux Benjamin Gates (indice numéro 4).

Quoi que l’on en dise, notre curiosité reste certaine. Serait-on face à un Sharknado bis, mais plus beau visuellement, car visiblement avec plus de budget pour les effets spéciaux ? L’avenir nous le dira, puisque le film sortira en salle le 15 août prochain.

À voir aussi sur konbini :