AccueilCinéma

James Franco va adapter au cinéma "la plus grande saga de strip-teaseuse jamais tweetée"

Publié le

par Thomas Andrei

Une strip-teaseuse américaine a raconté sur Twitter un road-trip plutôt glauque qui a, semble-t-il, éveillé la curiosité de James Franco. 

James Franco aime le sexe et les récits érotiques. Et il ne s'en cache pas. L’acteur a déjà joué un maquereau vulgaire dans Spring Breakers, un professeur obsédé par une adolescente dans Palo Alto et, dans Spider Man 3, il essaye de piquer Kirsten Dunst à Tobey Maguire.

Il y a deux semaines, HBO a annoncé que James Franco allait jouer dans une nouvelle série dramatique sur l’industrie du porno dans les années 1970-80. Hier soir, le Hollywood Reporter a dévoilé que l’acteur de 37 ans allait réaliser un film, tiré d'une histoire vraie, sur les tribulations d’une strip-teaseuse.

Cette mademoiselle Aziah "Zola" Wells, que nous vous présentons ci-dessus, s'est fait réellement connaître en novembre 2015 quand la version américaine du magazine Rolling Stone a publié un article intitulé "Zola vous dit tout : l’histoire vraie derrière la plus grande saga de strip-teaseuse jamais tweetée". Ce papier raconte l’histoire de cette jeune femme qui a tweeté en temps réel son road-trip, disons, épique.

Juste après sa rencontre avec Jessica, une autre danseuse, Zola décide de prendre la route avec elle, direction la Floride. Deux hommes font aussi partie du voyage : le petit copain de Jessica – décrit par Rolling Stone comme "un pauvre mec blanc de 22 ans avec des boucles d’oreilles en faux diamant"  et qui rappelle un peu le personnage de James Franco dans Spring Breakers – et Rudy, son colocataire.

Le quatuor, qui écoute Lil Wayne et Gucci Mane en boucle et se nourrit de McDonalds, fait un premier arrêt dans une boîte de nuit douteuse à Tampa. À la fin de la soirée, Jessica explique à Zola que Rudy a l’intention de lui demander de l’argent. C’est là que l’histoire prend une sale tournure, car il s’avère que le colocataire en question est un maquereau. Il enferme les filles dans une chambre d’hôtel glauque avec l’idée de les forcer à se prostituer. Zola refuse, mais Jessica est trop effrayée pour ne pas obéir, si bien qu’elle couche avec cinq mecs pour 5 000 dollars.

Si l’on en croit les témoignages livrés au Washington Post, l’histoire ne s’est pas tout a fait passée comme Zola le raconte : Jessica assure notamment à la publication qu’elle n'a fait que danser. Vous en jugerez par vous-même. Quoi qu’il en soit, le compte Twitter de Zola offre un aperçu violent de l’Amérique d’aujourd’hui, ce qui peut donner naissance à un très bon film. Le casting du projet de James Franco n’a pas encore été révélé, mais on sait déjà que le script va être coécrit par le réalisateur de documentaires Andrew Neal.

Ce n’est pas la première fois que James Franco explore le monde de la prostitution. En 2002, il a joué dans le premier film de Nicolas Cage, Sonny, qui raconte l’histoire d’un ancien gigolo revenu du front.

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois. 

À voir aussi sur konbini :