James Franco évoque les rumeurs et le mystère autour de sa sexualité

Interviewé par le Rolling Stone américain, dont il fait la couverture, James Franco parle des rumeurs autour de sa sexualité. 

James Franco

James Franco est un être formidable. Drôle, beau gosse et talentueux, l'acteur américain est plein de ressources. En parallèle de sa carrière face caméra, il est aussi réalisateur, écrivain, donne des cours sur le cinéma et s'essaie à la peinture. De sa notoriété, il a créé un personnage médiatique difficile à cerner.

Publicité

Dans une interview publiée le 23 mars dernier dans Rolling Stone, il raconte comment il se plaît à maintenir l'ambiguïté sur son orientation sexuelle. Gay, hétéro ou bisexuel ? Longtemps, les gens se sont demandé de quel bord était James Franco. Et si la sexualité ne définit en rien une personne, les médias, mais aussi une partie des fans, sont particulièrement friands de ce genre d'informations. De ce mystère, des rumeurs sont nées. Et James s'en sert comme "un écran de fumée" qui protège sa vie personnelle comme "un bouclier", raconte-il au magazine américain.

James Franco est déjà connu pour ses rôles d'homme homosexuel dans les films HowlI Am Michael, et Harvey Milk. Il a également joué dans des longs métrages dits LGBT tels que SalInterior. Leather Bar. et The Broken Tower. Et il n'est pas rare de le voir entretenir une promiscuité plus qu'équivoque avec son meilleur copain, Seth Rogen. On se rappelle surtout de sa parodie du clip de "Bound 2" de Kanye West.

Pour Noël 2014, James Franco et Seth Rogen avait parodié la célèbre photo de Yoko Ono et John Lennon pour l'émission de TV Saturday Night Live.

Pour Noël 2014, James Franco et Seth Rogen avaient parodié une célèbre photo de Yoko Ono et John Lennon dans l'émission Saturday Night Live.

Publicité

Un passionné de la culture queer

Interrogé par Rolling Stone, l'acteur américain raconte qu'il a toujours été fasciné par la culture queer et LGBT :

"Quand j’étais étudiant à l’Université de New York, j’ai pris des cours d’études critiques, et l’un de mes préférés portait sur le cinema queer. On nous a raconté des histoires straight et hétéronormatives ad nauseam, dans nos films, dans nos spectacles, dans nos publicités, partout. Je pense qu’il est sain de créer un travail qui perturbe et questionne cela, et de raconter des récits alternatifs. C’est ce que devrait faire tout artiste."

L'an dernier, il donnait une interview "schizo" pour le magazine Four Two Nine, durant laquelle James Franco gay et James Franco hétéro échangeaient. L'acteur révélait alors qu'il était "gay selon certains critères" :

Publicité

"J'aime me dire que je suis gay dans mon art et hétéro dans la vie. [...] Je pense que tout dépend de la façon dont on définit le mot 'gay'. Si c'est pour parler des personnes avec qui on couche, alors je dois être hétéro. Dans les années 1920 et 30, on définissait l'homosexualité par la façon dont on se comportait, pas par les personnes avec qui on couchait."

Récemment, on a vu James Franco incarner le personnage de Jake Epping dans la série 11/22/63, adaptée du roman éponyme de Stephen King revisitant l'assassinat du président américain Jonh F. Kennedy.

Par Juliette Geenens, publié le 25/03/2016

Pour vous :