( © Dark Rabbit Productions )

James Franco s’offre un casting en or pour Future World

Sur tous les fronts, James Franco s’attaque à la science-fiction avec Future World, un film dystopique basé sur l’une de ses nouvelles.

( © Dark Rabbit Productions )

(© Dark Rabbit Productions)

Entre son remake du téléfilm américain Mother, May I Sleep With Danger? (Si près du danger, en VF), son biopic sur le producteur de porno gay Bryan Kocis ou encore son adaptation du livre controversé de Neil Strauss, The Game : les secrets d’un virtuose de la drague, James Franco nous surprendra toujours.

Publicité

Malgré son agenda surchargé, l’artiste hyperactif, à la carrière étourdissante mais solide, semble déjà avoir trouvé le temps de se pencher sur un nouveau projet collaboratif : Future World.

L’artiste protéiforme fait dans la science-fiction

Ce film de science-fiction se base sur une nouvelle écrite par l’Américain hypermédiatisé, dont on ne sait plus finalement, s’il est avant tout un acteur, un écrivain, un scénariste, un réalisateur, un producteur ou… un critique de cinéma ! Future World racontera les aventures d’un prince et d’un robot, Ash, sur des terres ravagées par la violence et le danger. Le héros doit rapporter un médicament pour sauver sa mère malade.

Passé entre les mains des scénaristes Jay Davis et Bruce Thierry Cheung, le récit initiatique sera porté par un casting de rêve : les rappeurs Snoop Dogg et Method Man, l’ex-mannequin Milla Jovovich – que l’on a vue dans Le Cinquième Élément, Resident Evil ou Zoolander – et Lucy Liu (O-ren Ishii dans Kill Bill). On apprend aussi que la jeune Suki Waterhouse, l’unijambiste de The Bad Batch participera à l’aventure.

Publicité

James Franco partagera sa casquette de réal' avec Bruce Thierry Cheung, son fidèle collaborateur déjà côtoyé maintes fois sur les plateaux de The Sound and The Fury, Beyond Lies ou encore In Dubious Battle, lorsque ce dernier était directeur de la photographie.

Les quelques images post-apocalyptiques mises à disposition donnent déjà très envie.

Future World vient d’être vendu à Phoenix Legend Film, basé à Pékin, pour être distribué en Chine, annonce The Hollywood Reporter. Cette entreprise, encore peu connue, a été fondée en 2010 et s’est notamment développée avec des films comme Never Say Goodbye et la distribution locale du merveilleux Tu ne tueras point de Mel Gibson (nommé aux Oscars l’an passé).

Publicité

Par Lucille Bion, publié le 27/11/2017

Pour vous :