(© Warner Bros.)

James Dean va ressusciter (numériquement) le temps d'un film

L'icône de La Fureur de vivre, décédée en 1955, va réapparaître sur nos écrans dans Finding Jack. Glauque et culotté.

On avait vu Tupac sur scène sous forme d’hologramme 3D en 2012, Paul Walker doublé par son frère dans Fast and Furious 7, ou encore une Carrie Fisher digitale dans Rogue One : A Star Wars Story. C’est au tour d’une autre légende partie trop tôt de réapparaître sur nos écrans : James Dean, décédé en 1955 dans un accident de voiture, va revenir (numériquement) d’entre les morts pour jouer un rôle secondaire dans Finding Jack.

Adaptation du roman éponyme de Gareth Crocker, ce film d’action dramatique racontera la sombre histoire de Fletcher Carson qui, après avoir perdu sa famille dans un accident, s’en va faire la guerre au Vietnam dans le but d’y mourir. 

Publicité

James Dean va notamment être reconstitué à partir images issues de ses films, À l’Est d’Eden, La Fureur de vivre ou encore Géant. Le studio digital MOI Worldwide assure vouloir créer une "version réaliste" de l’acteur, et fera appel à un autre comédien pour le doubler, rapporte BFM TV :

"Nous avons cherché absolument partout la meilleure personne pour interpréter le rôle de Rogan, un personnage extrêmement complexe, et après des mois de recherche nous avons décidé que ce serait James Dean. Nous sommes vraiment honorés que sa famille nous soutienne, et nous prendrons toutes les précautions nécessaires pour nous assurer que son héritage en tant que l’une des plus plus grandes stars de cinéma reste intact."

Mais malgré ces belles promesses, le débat reste grand ouvert : est-ce correct, d’un point de vue moral, de faire réapparaître un artiste décédé pour faire du profit ? Chris Evans, Julie Ann Emery et Elijah Wood, entre autres, se sont érigés contre ce procédé. 

Publicité

Publicité

Traduction : "Je suis sûr qu’il serait ravi. C’est horrible. Peut-être que nous pourrions faire appel à un ordinateur pour nous peindre un nouveau Picasso. Ou écrire de nouvelles chansons de John Lennon. Le manque total de compréhension ici est honteux."

Publicité

Traduction : "Ouais, ce n’est pas James Dean. C’est une performance en motion capture, avec sa tête et un acteur "anonyme" qui va offrir sa voix et faire des propositions. J’aimerais bien savoir comment ce sera crédité. Comment les vrais acteurs seront payés. Et comment cette petite équipe comprend le métier d’acteur."

Traduction : "Non, cela ne devrait pas arriver."

Récemment, on a pu être bluffé par les prouesses technologiques et visuelles de Gemini Man (dans lequel Will Smith incarne un personnage et son clone, aux âges distincts), mais le rajeunissement de Robert De Niro, Joe Pesci et Al Pacino dans The Irishman a pu laisser de marbre quelques critiques. Se réapproprier l’image de James Dean sera un défi 2.0 de taille (et un gros investissement).

Par Lucille Bion, publié le 07/11/2019

Copié

Pour vous :