AccueilCinéma

James Cameron espère que les gens vont bientôt se "lasser des Avengers"

Publié le

par Marie Jaso

Le cinéaste estime que la science-fiction a d’autres histoires à raconter.

(© Marvel Studios)

Avengers : Infinity Wars, annoncé comme "le crossover le plus ambitieux de l’histoire", sort ce mercredi dans les salles obscures. Et si la nouvelle réjouit les aficionados de science-fiction, il semblerait qu’elle laisse James Cameron indifférent. Interrogé samedi par IndieWire, le réalisateur derrière certains des films plus lucratifs du septième art (Titanic, Avatar) aurait confié que la franchise (dont il est pourtant fan), domine trop largement la SF, qui pourrait bénéficier de nouvelles idées :

"J’espère que l’on va très bientôt se lasser des Avengers. Ce n’est pas que je n’aime pas les films. C’est juste que, franchement les gars, il y a d’autres histoires à raconter que celles de ces mecs hyper virils sans famille, défiant la mort pendant deux heures et détruisant des villes au passage. C’est bon, quoi !"

Le réalisateur canadien admet tout de même "ne pas connaître l’air du temps", n’ayant pas sorti de film ou de série depuis un long moment (son dernier long-métrage étant Avatar). Ainsi, il reconnaît "ne pas savoir comment évoluent les goûts en matière de science-fiction" (effectivement, on en avait déjà eu la preuve il y a quelques mois lorsqu’il avait critiqué le Wonder Woman de Patty Jenkins, qu’il résumait à un retour en arrière dans l’univers des blockbusters féminins).

Il regrette cependant que les histoires de SF (auxquelles il consacre une mini série documentaire intitulée "James Cameron’s Story of Science Fiction") se résument aujourd’hui à deux axes principaux, surtout lorsqu’il s’agit de dépeindre la science :

"Le marché nous emmène vers une espèce de science-fiction qui est une évasion totale ne nécessitant aucun conseiller technique – à l’image des Gardiens de la Galaxie, simplement fun – où l’on ne s’inquiète pas de savoir comment fonctionnent les vaisseaux spatiaux ou tous les autres éléments du film. Et de l’autre côté, on a une science-fiction scientifiquement responsable, avec Seul sur Mars ou Interstellar."

James Cameron a également profité de cette interview pour dévoiler des informations sur ses futurs projets, pour l’essentiel la poursuite de ses franchises (oui, c’est un peu l’hôpital qui se moque de la charité). Concernant Avatar (qui doit être une pentalogie), le cinéaste dit vouloir s’inspirer de la trilogie du Parrain et ainsi parler davantage de questions de famille. La sortie de la suite de son carton de 2009, originellement prévue pour Noël 2018, a finalement été retardée. Cameron travaille également sur un nouveau Terminator, qui devrait être plus nuancé que l’original sur la question des dangers de la technologie.

À voir aussi sur konbini :