AccueilCinéma

Miss Moneypenny vole la vedette à James Bond et devient l’héroïne de sa propre BD

Publié le

par Mélissa Perraudeau

@http://www.hollywoodreporter.com/heat-vision/james-bond-moneypenny-comic-book-give-bonds-greatest-supporter-her-due-1006642

Au cinéma, la célèbre secrétaire du boss du MI6 a pris de plus en plus d’ampleur dans les derniers James Bond. Aujourd’hui, Miss Moneypenny passe au premier plan dans un numéro exceptionnel de la série de BD habituellement consacrée à l’agent 007.

Miss Moneypenny a fait son apparition dans l’univers de James Bond en 1953 dans le tout premier roman de la série littéraire de Ian Flemming, Casino Royale. Le meilleur agent secret de Sa Majesté la retrouve ensuite dans quasiment toutes ses aventures, au cinéma comme dans les livres. Initialement la secrétaire de M, le patron de 007, elle devient un agent de terrain dans les films Skyfall (2012) et Spectre (2015), réalisés par Sam Mendes avec Daniel Craig dans le rôle de Bond, où elle est incarnée par Naomie Harris. En bande dessinée, elle est même le garde du corps personnel de James Bond dans la série de comics éditée par Dynamite Entertainment. Cet été, elle volera même la vedette à James en devenant la principale héroïne d’un numéro exceptionnel.

Écrit par Jody Houser (à qui on doit notamment Orphan Black et l’adaptation en BD de Rogue One : A Star Wars Story) et illustré par Jacob Edgar, James Bond : Moneypenny, va permettre d’approfondir le personnage. C’est d’ailleurs la première fois qu’une BD officielle de James Bond est écrite par une femme. La scénariste a confié au Hollywood Reporter être particulièrement heureuse de cette avancée :

"Écrire un personnage comme Miss Moneypenny et explorer ce qui la rend différente du célèbre agent du MI6 a été formidable. Dans cette histoire, nous aurons un aperçu de sa façon d’opérer et de certains des événements qui ont fait d’elle la femme qu’elle est."

Les séries James Bond et les femmes : du progrès, mais peut mieux faire

Ce n’est toutefois pas la première fois que Moneypenny se la joue solo : l’écrivaine Samantha Weinberg, membre du parti écologiste britannique depuis 2010, lui a consacré une trilogie de romans de 2005 à 2008, The Moneypenny Diaries, sous le pseudonyme de Kate Westbrook. Elle était alors la première femme à écrire un roman James Bond officiel. Au fil des ans, les femmes ont ainsi trouvé des rôles de choix dans la saga, à l’écrit comme à l’écran.

Alors que les femmes ont longtemps été cantonnées aux rôles de James Bond girls, qui d’après Slate "ne représentent la plupart du temps qu’un faire-valoir sexy, sorte de colifichet soulignant la suprématie masculine", le personnage de Miss Moneypenny fut le premier à les extirper de cette définition réductrice. Slate souligne que la secrétaire "échappe à cette caricature sexuée, tenant tête à Bond et demeurant une figure récurrente de la série, malgré l’abstinence qui la caractérise".

James Bond s’est ensuite vu confronté à une autre femme de taille au cinéma, puisque à partir de 1995, son chef, le célèbre M, est devenu un personnage féminin incarné par Judi Dench. James Bond devait donc obéir à une femme, elle-même placée sous l’autorité suprême de Sa Majesté… qui se trouve également être une femme. Si ces progrès en matière de représentation féminine dans les aventures de James Bond sont louables, ils restent relatifs : depuis 2012, M est à nouveau un personnage masculin à l’écran… et on attend toujours que 007 lui-même soit enfin joué par une femme.

Le comic book James Bond : Moneypenny sortira le 30 août 2017 aux États-Unis, et des fans réclament déjà son adaptation au cinéma.

À voir aussi sur konbini :