AccueilCinéma

James Bond : Mourir peut attendre est décalé pour la 64e fois

Publié le

par Arthur Cios

La vie n’est qu’un éternel recommencement, et 2021 semble nous le prouver avec ce nouveau jeu de chaises musicales ciné.

La sortie du prochain volet des aventures de James Bond a été une nouvelle fois repoussée : Mourir peut attendre est maintenant prévu le 8 octobre 2021, ont annoncé les studios MGM. Ce troisième report avait d’abord été annoncé sur le compte Twitter du célèbre agent secret britannique, accompagné de l’affiche du film avec l’acteur Daniel Craig dans l’emblématique smoking de Bond.

La pandémie de coronavirus a provoqué la fermeture de milliers de salles de cinéma dans le monde et bouleversé le calendrier de la plupart des grosses productions, qui ont pour certaines choisi de diffuser leurs films en streaming pour limiter les pertes de recettes.

À l’automne dernier, la production de Bond avait annoncé que la sortie du 25e opus de la série était reportée au 2 avril 2021 "afin qu’il puisse être mondialement vu au cinéma". Jeudi, MGM a indiqué dans un communiqué à l’AFP que Mourir peut attendre sortirait désormais le 8 octobre 2021. Le film, dont la première mondiale était initialement programmée le 31 mars 2020 à Londres, en est à son quatrième décalage du fait du Covid-19.

Une annonce qui tombe parmi une flopée d’autres, notamment du côté de chez Sony. Quelques minutes après l’annonce de la MGM, Sony a indiqué que tout son line-up allait être décalé, notamment le prochain Ghostbusters, qui devait sortir en juin et qui sortira en novembre, le film Uncharted qu’on attendait pour juillet et qui sortira en février 2022, ou encore Morbius, qui devait sortir en octobre et qui sortira finalement en janvier 2022.

Il n’y a pas que chez Sony que l’on prend ce genre de décisions. D’autres annonces du même style sont sorties, comme notamment le report du prochain film d’Edgar Wright, Last Night in Soho, qui devait sortir en avril et se retrouve en sortie pour octobre. 

Et ce n’est que le début. Face à la reprise relative des contaminations au Covid-19 à travers le monde, d’autres studios devraient suivre – en dehors de la Warner, qui est tranquille avec ses sorties simultanées sur HBO Max et en salles chez l’Oncle Sam, qui peut compenser le fait que trop peu de salles sont ouvertes pour rendre rentable une sortie de film.

Qui a dit que 2021 serait foncièrement différente de 2020 ?

Konbini avec AFP

À voir aussi sur konbini :