AccueilCinéma

Jake Gyllenhaal va jouer le compositeur culte Leonard Bernstein dans un biopic

Publié le

par Arthur Cios

Il s’agit du deuxième projet de film centré sur le célèbre musicien, à qui l’on doit notamment la bande originale de West Side Story.

Jake Gyllenhaal dans <em>Prisoners,</em> de Denis Villeneuve. (© SND)

Il y a quelques semaines, nous vous parlions d’un projet qui bottait Steven Spielberg. Après son Indiana Jones 5, le réalisateur américain aux 10 milliards de dollars au box-office compte s’attaquer à un biopic sur Leonard Bernstein, le célèbre compositeur américain à l’origine notamment des partitions de West Side Story.

C’est donc avec un peu de surprise que nous apprenons aujourd’hui qu’un projet similaire va prendre vie, intitulé "The American", avec un certain Cary Fukunaga derrière la caméra. Le réalisateur, surtout connu pour son travail sur la première saison de True Detective et pour son film Netflix Beasts of No Nation, va adapter la biographie de Bernstein écrite par Humphrey Burton. Et dans le rôle principal, nous retrouverons un certain Jake Gyllenhaal.

La production devrait démarrer à l’automne prochain, et se penchera sur l’ascension fulgurante du musicien, de sa direction de l’orchestre philharmonique de New York à l’écriture de la musique de Sur les quais et surtout la comédie musicale West Side Story.

Un projet plutôt alléchant sur le papier, mais qui soulève quelques questions. Deux biopics sur une même personne peuvent-ils voir le jour à quelques mois d’intervalle ? Nous avons déjà été témoins d’entreprises de ce genre en France, avec les deux films sur Yves Saint Laurent – avec d’abord celui de Bertrand Bonello en 2013, puis celui de Jalil Lespert en 2014. Une situation rare, qui n’a pas été facile pour les différentes parties, et qu’on imagine mal se reproduire, surtout à Hollywood.

Sachant que la version de Spielberg était annoncée au conditionnel (et pour après Indiana Jones 5), alors que celle de Fukunaga semble bien lancée, on aurait tendance à croire que le papa d’E.T. va jeter l’éponge.

À voir aussi sur konbini :