AccueilCinéma

J.K. Rowling dessine un tatouage personnalisé à une lectrice dépressive

Publié le

par Juliette Geenens

L'auteure des aventures d'Harry Potter a accepté d'écrire un tatouage "Expecto Patronum" pour une fan, qui n'a pas eu une vie facile.

Evanna Lynch, a.k.a Luna Lovegood, fait partie des "miraculés" sauvés par J.K. Rowling et la saga <em>Harry Potter.</em> (© Warner Bros. Entertainment Inc.)

Comme beaucoup d'adolescents, Kate a lu et adoré Harry Potter. Sauf que pour elle, l'histoire du jeune sorcier est bien plus qu'un simple livre. Cette semaine, la jeune fille a demandé à J.K. Rowling de lui écrire la formule magique "Expecto Patronum", pour en faire un tatouage. Selon elle, l'auteure britannique lui a apporté le bonheur et le soutien nécessaires quand sa vie était un véritable désastre, d'après Indy 100.

Kate a écrit une lettre à l'écrivaine, sur Twitter. Elle raconte avoir été victime de harcèlement scolaire et d'agression sexuelle. Elle aurait tenté de mettre fin à ses jours huit fois et affirme s'auto-mutiler, régulièrement. Loin de se vanter de tout cela, elle dit souhaiter avancer dans la vie. Elle estime que J.K. Rowling l'a aidée à aller mieux à chaque fois qu'elle s'est sentie seule, mal dans sa peau, et malheureuse.

"Je voudrais un tatouage 'Expecto Patronum' sur le poignet que j'ai l'habitude de scarifier le plus", explique-t-elle, dans le mot adressé à l'auteure. "Expecto patronum", qui veut dire "J'attends un gardien" en latin, est un sortilège qui permet de repousser les Détraqueurs qui gardent la prison d'Azkaban.

J.K. Rowling y a finalement répondu positivement, le 11 mai.

"J'approuve le fait que tu essayes d'aller mieux, et de faire attention à toi. Tu mérites ceci. J'espère que cela t'aidera."

L'étroite relation entre J.K. Rowling et ses fans

Ce n'est pas le premier geste du genre pour l'auteure. En 2005, elle a participé à la sélection du casting lors des auditions du Prince de Sang Mêlé, le 5e film. C'est elle qui insiste auprès de la production et du réalisateur pour que la jeune irlandaise, Evanna Lynch, soit prise dans le rôle de Luna Lovegood. Un rôle qui aurait sauvé la vie de la jeune fille, puisqu'avant de devenir actrice, Evanna souffrait d'anorexie. Ce sont les livres de J.K. Rowling et une rencontre avec l'écrivaine qui l'auraient aidé à surmonter cette maladie.

L'écrivaine a toujours entretenu une relation très forte avec ses fans, grâce à des nouvelles publiées sur Internet, une présence autour des projets parallèles de l'univers Harry Potter et des interactions régulières sur Twitter. Elle répond très souvent aux questions et avait, par exemple, défendu l'annonce d'une actrice noire dans le rôle d'Hermione, pour la pièce de théâtre Harry Potter and The Crused Child. 

À voir aussi sur konbini :