AccueilCinéma

Isao Takahata, réalisateur du Tombeau des lucioles, vient de nous quitter

Publié le

par Marie Jaso

Un grand monsieur de l’animation japonaise vient de partir.

Isao Takahata dans le documentaire<em> The Kingdom of Dreams and Madness</em>. (© Tôhô)

Cofondateur du célèbre studio d’animation Ghibli avec Hayao Miyazaki, le cinéaste japonais vient de nous quitter à l’âge de 82 ans, après plus de cinquante ans de carrière.

Membre des studios d’animation Tôei Animation à partir de 1959, Isao Takahata rencontre Hayao Miyazaki sur la production de son premier film, Horus, prince du soleil, en 1968. Cela marque le début d’une longue amitié entre les deux artistes, qui collaborent ensuite régulièrement sur divers projets, autant pour le cinéma que pour la télévision (citons par exemple la "trilogie" Heidi, Marco et Anne, la maison aux pignons verts).

Désireux de remettre le septième art à l’honneur dans un milieu où la création télévisuelle est davantage favorisée par les producteurs japonais – car lucrative –, Miyazaki et Takahata créent le studio Ghibli en 1985. Ce dernier réalise son premier film pour Ghibli, Le Tombeau des lucioles, en 1988 : il s’agit de l’adaptation du roman d’Akiyuki Nosaka, La Tombe des lucioles, et est considéré comme l’un des plus grands (et plus tristes) films d’animation de tous les temps.

Dans un état de santé faible depuis un an en raison d’un cancer des poumons, il est décédé ce jeudi 5 avril à l’âge de 82 ans. Son dernier long-métrage, Le Conte de la princesse Kaguya, a été nommé pour l’Oscar du meilleur film d’animation en 2015.

Inspiré par la poésie française (notamment celle de Jacques Prévert, qu’il a étudié en cours de littérature française à l’université de Tokyo), Isao Takahata a marqué de son nom l’animation japonaise. En 2015, il a été élevé au rang d’officier de l’ordre des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture français.

<em>Le Tombeau des lucioles</em>. (© Ghibli)

À voir aussi sur konbini :